12 Arpents : la colère gronde !

Voilà maintenant plus d’un mois que les Fourqueusiens ont découvert l’existence d’un projet de construction de 28 logements sociaux rue des 12 Arpents. C’est en effet le 9 novembre dernier qu’un panneau était mis en place par Domnis pour l’affichage du permis de construire sur le terrain.

Après une phase de stupeur devant cet évènement qui n’avait fait l’objet d’aucune information, ni concertation préalable, c’est la consternation qui a envahi les riverains à la prise de connaissance des documents constitutifs du Permis de Construire que nous avons demandés au service de l’urbanisme de la Commune Nouvelle.

Le projet rassemble les critiques contre lui :

►La perspective est celle d’un immeuble tel qu’au Bel-Air.
►Le concepteur l’a tellement bien compris qu’il a bien pris soin de travailler la mise en scène en ajoutant divers éléments : végétation de la parcelle riveraine pour atténuer l’effet béton, couple en tenue estivale pour donner l’illusion d’un coin sympa à visiter.
►Jeu d’ombres en bas à droite totalement improbable laissant penser que les maisons au Nord-Est du site feront de l’ombre sur la rue des 12 Arpents !

La réalité est toute autre ! Ce sont les futurs bâtiments qui projetteront de l’ombre, une bonne partie de la journée, vers la rue et les pavillons voisins. Pour s’en convaincre il suffit de regarder le plan de masse ci-dessous sur lequel a été portée une rose des vents.

La « faille » entre les 2 bâtiments est visiblement orientée Est-Ouest, plus pour apporter de l’éclairage naturel aux appartements que pour « une continuité paysagère avec son environnement » comme il est écrit dans le document de présentation du projet :

On constate les mêmes artifices utilisés pour la perspective présentée sur l’axe Nord-Ouest avec des personnages en promenade, des ombres portées improbables et 2 (?) arbre(s) devant l’immeuble qui n’existent pas sur les plans fournis car l’espace requis n’existe pas !

Ce sont en fait 8 appartements bénéficiant d’un PLAI (attribués aux locataires en situation de grande précarité), 19 logements dont on ne connaît pas le type exact (PLUS, LES, PSLA, PLS ou LLS ?) et curieusement un logement ‘non aidé’ de plus de 78m2 en RdC.

Mobilisation des riverains :

La colère gronde chez tous les riverains. Ils dénoncent un projet sans la moindre concertation, inesthétique, défigurant le quartier, trop haut, dangereux en terme de circulation car générant un important flux de véhicules et de stationnement sur des chaussées étroites, inadaptées et sans trottoir !

Ils s’organisent pour obtenir le retrait de ce projet tel qu’il est conçu :

  • Des contacts ont été pris avec un avocat pour envisager un recours contre ce permis accordé en dépit du bon sens.
  • Le maire délégué de Fourqueux, Daniel Level, contacté pour un exercice de démocratie participative sur ce projet afin de le faire évoluer s’est contenté de répondre qu’une présentation publique du projet sera faite par le bailleur et les services de la ville sans aucune précision quant à une date !
  • Une entrevue a donc été demandée au maire de la Commune Nouvelle, Arnaud Péricard. Le cabinet du maire a finalement répondu positivement pour un rendez-vous le 21 décembre au centre administratif.. bien tardif, pour un permis accordé le 26 octobre !
    Espérons que le maire se sera rendu compte de l’incohérence de ce projet qui ne ressemble que trop à celui de l’allée des Jardins auquel il a accepté de renoncer fin septembre 2019, quelques mois avant les élections municipales.

L’abandon du projet Jardins n’a été confirmé qu’en octobre 2020. Un courrier du cabinet du maire a été adressé à l’Association de Protection du Quartier du Muleron (APQM) qui s’était constituée en 2019 suite à la présentation par Domnis (encore !) de sa proposition de bétonnage de la zone. Ce courrier affirme que le terrain préempté sera bien racheté en 2021 par la ville à l’EPFIF (Établissement Public Foncier Ile-de-France qui intervient également sur les 12 Arpents) pour être revendu à des particuliers en vue de constructions individuelles… (à suivre)

En attendant, aux 12 Arpents, les banderoles des riverains fleurissent un peu partout pour partager leur colère avec les passants et promeneurs de ce quartier tranquille :

Tous souhaitent que la raison l’emporte et que nos élus, ceux-là même qui se revendiquent volontiers défenseurs d’une démocratie locale en action, acceptent de jouer véritablement le jeu pour sortir par le haut de cette situation : Renoncer au passage en force, annuler ce permis et entamer une véritable concertation pour un projet viable !

NON, monsieur Level ! Tout est très loin d’aller bien à Fourqueux, contrairement à ce que vous avez affirmé en réponse à la question de Christophe Bentz relative à l’absence de concertation à Fourqueux !

“Le devoir d’un Général n’est pas seulement de songer à la victoire, mais de savoir quand il faut y renoncer.” (Polybe – Histoires)

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Soutenez Fourqueux-Citoyen, donnez-nous les moyens
de vous informer et de vous défendre :

>> adhérez ou faites un don <<

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Kiefer
Kiefer
2 mois il y a

Tres bon article! C’est exactement ça!
“Le devoir d’un Général n’est pas seulement de songer à la victoire, mais de savoir quand il faut y renoncer.” (Polybe – Histoires)
Est-ce que notre maire aura cette sagesse là?

PATILLET
PATILLET
2 mois il y a

Je comprends le désarroi des fourqueusiens. Pour ceux qui sont convaincus que c’est un beau projet, allez demander aux habitants de Mareil Marly à la Roseraie, ce qu’ils pensent de la réalisation Domnis devant leurs yeux: entassement de logements, esthétiquement plutôt laids avec pour certains les toits en zinc…, je vous conseille d’aller errer dans dans cette résidence où par ailleurs je pense malgré tout que les locataires s’y sentent bien. C’est au moins un point positif mais pour le look de la commune, en plein centre ville !!!!