Disparition de «L’Estival». Pourquoi ?

C’est l’une des délibérations du prochain Conseil municipal qui ont retenu notre attention. Conseil municipal qui ne figure pas dans l’agenda du site de la ville de Saint-Germain-en-Laye. Sans doute parce qu’il est convoqué jeudi 15 avril à 20h (au Théâtre Alexandre Dumas) autrement dit en plein couvre-feu, sans possibilité d’accueillir le public citoyen. Un choix d’horaire qui pourrait prêter à contestation. Et qui nous incite à communiquer sur les projets de décisions (accessibles ici) dont les simples électeurs ne pourront même pas constater la présentation en public.

Le dernier Conseil municipal à s’être tenu dans les conditions habituelles date déjà de près de trois mois, c’était le 28 janvier. Entre temps une espèce de commission générale (donc sans ordre du jour et sans procès-verbal des délibérations accessibles au public) réunissant les membres des 3 commissions permanentes, a donné lieu à une présentation de l’avancement du projet d’aménagement du quartier de l’hôpital. Un projet très important dont la « publicité » s’arrête à un moment crucial, celui des derniers choix structurants !

Jeudi prochain donc Conseil municipal quasiment à huis clos avec un ordre du jour qui comporte plusieurs délibérations qui suscitent quelques interrogations. A la rubrique « Vie Culturelle » on trouve un seul sujet dénommé « Festival de musique – modification des modalités d’organisation« . Il s’agit d’une délibération proposée au Conseil Municipal et qui concerne spécifiquement l’Estival.

Arrêt de mort pour L’Estival

Événement culturel phare de Saint-Germain-en-Laye depuis plus de 30 ans, L’Estival, se tient entre les derniers jours de l’été et début octobre… Une sentence bien surprenante doit être prononcée ce jeudi : son arrêt de mort par privation de ressources !
Plus aucune subvention municipale dès cette année ! Pourquoi ?
C’est (c’était !) un rendez-vous apprécié de par sa programmation intelligente qui réunissait, autour de quelques valeurs sûres, de jeunes talents de la chanson francophone.

Les axes privilégiés par l’Estival

Il ne pouvait exister qu’en s’appuyant sur le bénévolat associatif en plus de la subvention municipale. Et cela fonctionnait plutôt bien. L’Espace de Fourqueux avait été d’ailleurs (très brièvement) associé à L’Estival en 2019 dans le cadre d’un des engagements de Saint-Germain pris en 2018 dans le cadre de l’embellissement du projet de fusion forcée avec Fourqueux !

Histoire de l’Estival telle que décrite sur son site Internet :

Un festival convivial à taille humaine où les artistes ne sont pas de petites figurines de deux centimètres que l’on voit au loin.

L’Estival, c’est un festival organisé depuis 33 ans par une équipe d’amis bénévoles et de professionnels tous passionnés par les musiques et la chanson. Un festival ouvert sur le monde qui met en lumière chaque année le travail d’une association humanitaire ou caritative en la soutenant médiatiquement et financièrement.

En 1978 une bande de copains achète une péniche et organise des spectacles dans l’ouest parisien « un peu mort » culturellement à l’époque à leur goût. 10 ans plus tard ils vendent la péniche et créent l’Estival. Dans la rue, chez l’habitant (Maison-Chanson) et au Manège Royal. Il n’existait toujours pas de théâtre à Saint-Germain-en-Laye.

33 ans plus tard le pari est gagné mais la bagarre continue pour défendre l’émergence des jeunes talents de la chanson et de la Francophonie. C’est pourquoi l’Estival s’associe avec une trentaine d’autres festivals pour créer un collectif, puis une Fédération des Festivals défendant la chanson dans toutes ses couleurs (la FFCF).

Aujourd’hui on tire le rideau... Mais que dit le projet de délibération de jeudi prochain ?

« Depuis plus de trente ans, l’association l’Estival organise à la rentrée, avec l’accueil et le soutien financier, matériel et bienveillant de la Ville, un festival musical et artistique de chanson francophone.
Il est proposé d’acter la modification des modalités d’organisation de ce festival musical, c’est-à-dire de ne plus soutenir financièrement l’association l’Estival, mais de laisser à la Ville le soin, en interne, d’en assumer la programmation et l’organisation matérielle en gestion directe.
La Ville souhaite ouvrir ce festival à toutes les esthétiques musicales et non plus uniquement à la chanson francophone, afin qu’il s’adresse à tous les habitants et tous les spectateurs intra et extramuros, du plus jeune au moins jeune, en proposant un plateau ouvert à toutes les expressions artistiques.
Pour ce faire, le festival sera piloté par le Théâtre Alexandre Dumas qui en assumera la programmation, en collaboration étroite avec les acteurs de la vie culturelle locale telle que la CLEF. L’ensemble des équipements municipaux seront aussi sollicités : Conservatoire à Rayonnement Départemental Claude-Debussy et la Micro Folie, notamment.
D’un format réduit à cinq jours, le festival sera programmé début octobre et constituera le lancement de la saison culturelle de la Ville. Les évènements seront organisés sur toutes les scènes de la ville, mais aussi dans l’espace public ainsi que dans des lieux patrimoniaux.
Ce nouveau festival musical prendrait le nom « Saint-Germain en Live ».
Cette modification d’organisation du festival implique de tirer les conséquences de la collaboration entre la Ville et l’association l’Estival dont l’échéance était fixée initialement à la fin de l’année 2021.
En l’espèce, la reprise en gestion par la Ville du festival constitue un motif d’intérêt général. Aussi, conformément à l’article 15.3 de la convention d’objectifs et de moyens signée le 9 janvier 2019, il est proposé au Conseil Municipal d’autoriser la résiliation de la convention motif pris de l’intérêt général auquel s’attache l’organisation sous de nouvelles modalités du festival.« 

Projet de délibération 21 B 15 présenté par Benoît Battistelli, maire-adjoint chargé de la Culture

Tout ceci ne peut qu’amener à se poser de nombreuses questions :

Pourquoi interrompre la collaboration avec l’association L’Estival avant son terme, prévu à l’issue de l’édition 2021 ?
On parle en effet d’une subvention municipale annuelle de 70 000 euros, inscrite pourtant fin janvier dans le budget primitif 2021 de la ville, qui sera retirée brutalement !

Extrait du budget primitif 2021 voté le 28 janvier 2021.

Qu’est-ce qui justifie cette diligence en pleine pandémie ?
Pourquoi rompre ce partenariat aux motifs présentés dans la délibération ? Est-il impossible de faire évoluer l’évènement avec l’équipe qui porte fidèlement cet évènement de l’Ouest parisien ? Quel est cet « intérêt général » (pour le moins contestable) invoqué pour la résiliation sans préavis et l’arrêt de la « bienveillance » vis-à-vis de celle-ci ?
Conflit avec les dirigeants de l’association ? Désaccord ‘politique’ sur une programmation qui avait, l’année dernière, mis en avant les Goguettes (talentueux groupe qui s’est fait une spécialité de reprises parodiques et humoristiques de chansons de variété française ciblant notamment les politiques) ?

Le Parisien 23 mai 2019

Volonté apparente en tout cas de rompre avec le partenariat qui incluait des programmations à Poissy et au Pecq pour pouvoir inscrire le nom de Saint-Germain sur un évènement dont le maire souhaite certainement qu’il contribue à son rayonnement médiatique au même titre que la construction du Grand Bassin dans le parc du château !

Il y a des délibérations en Conseil municipal qui méritent un vrai débat ouvert une fois exposés la réalité des faits ou les dysfonctionnements à corriger.

Et cette question n’a jamais été abordée à notre connaissance par notre maire, pourtant ancien adjoint à la culture, lors de ses nombreuses interventions en Facebook Live où il préfère évoquer l’urgence sanitaire, les verbalisations intensives de Streeteo dont il serait lui-même victime, le centre de vaccination toujours en attente de doses, les défrichages en forêt mal nettoyés, le plan vélo discontinu, etc, etc…

A suivre…

N’oubliez pas de commenter (plus bas) ou de ‘Liker’ (tout en haut)

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Soutenez Fourqueux-Citoyen, donnez-nous les moyens
de vous informer et de vous défendre :

>> adhérez ou faites un don <<

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Kruch Stéphanie
Kruch Stéphanie
1 mois il y a

Merci pour cet article que j’ai relayé sur FB… et merci pour nous avoir apporté quelques infos (demandées à la mairie depuis des mois) qui nous manquaient encore, notamment la date du conseil ou sera entérinée cette décision brutale et unilatérale…