Réservoir : Les photos absentes du JSG

Vous trouverez ci-après des photos du réservoir situé au bout de la rue du Val Fleuri (à Fourqueux) que vous ne verrez pas dans le Journal de Saint-Germain (JSG), publié par la mairie.

En effet, cette énorme construction, hideuse cuve en béton, défigure l’environnement. Elle a été imposée aux riverains sans aucune concertation. Mark Vénus (maire-adjoint en charge des Activités économiques) avait indiqué lors du conseil municipal que celui-ci serait en partie enterré pour réduire les nuisances visuelles.

Il est en réalité surélevé d’environ 1m50 par rapport à l’entrée du terrain et fait 8m de haut pour un diamètre de 17m60. Au total (future balustrade au sommet incluse) plus de 10m de surplomb vis-à-vis de la rue et près de 12m vis-à-vis des jardins des riverains. L’ajout d’un merlon engazonné augmentera le volume sans en réduire la taille. Les riverains en sont désormais réduits à espérer une concertation sur un aménagement paysager et floral de qualité pour atténuer autant que possible cette dégradation de leur environnement.

Avant travaux

Les riverains sont en outre excédés par le non respect des engagements affichés par la mairie dans le cadre d’un chantier en zone pavillonnaire :

  • Horaires de chantier : livraisons/reprises en pleine nuit, activité se prolongeant jusqu’à 21h (au lieu de 17h)
  • Stationnement au détriment des riverains,
  • Occupation du domaine public,
  • Engins et camions ne respectant pas les itinéraires de rotation définis,
  • Détérioration de la chaussée et des trottoirs,
  • Dégâts lors de manœuvres des énormes camions-plateforme assurant les livraisons d’engins et de matériaux :
>> Haie accrochée à plusieurs reprises
Lire la suite « Réservoir : Les photos absentes du JSG »

Gravière des Hézards : Curieuse démarche !

Le 19 février dernier nous vous révélions (ici) l’article relatif au projet découvert dans le n°65 (janvier 2021) de la discrète revue d’information de l’association Avenir Apei.

Nous déplorions, à cette occasion, qu’un tel projet puisse, une fois de plus, être construit sans la moindre concertation et en toute discrétion. Nous soulignions que les Fourqueusiens, notamment ceux des Terres Fleuries, étaient en droit d’avoir une présentation du projet avec esquisses afin que l’on recueille leurs préconisations. Tout cela avec l’objectif que tout soit fait pour optimiser ce très gros projet, dans l’écoute et la concertation.

Notre article a donné lieu à bon nombre de commentaires et de retours, tant sur notre site que sur les réseaux sociaux, révélateurs des inquiétudes légitimes des habitants.

Lire la suite « Gravière des Hézards : Curieuse démarche ! »

Calendrier du déconfinement

Afin que tout le monde puisse avoir une bonne compréhension du calendrier de déconfinement annoncé le 29 avril dernier par le Président de la République, nous vous proposons l’infographie parue dans le journal Sud-Ouest :

N’oubliez pas de commenter (plus bas) ou de ‘Liker’ (tout en haut)

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Soutenez Fourqueux-Citoyen, donnez-nous les moyens
de vous informer et de vous défendre :

>> adhérez ou faites un don <<

Les doses arrivent ! Bientôt les créneaux de rendez-vous ?

Le vaccinodrome intercommunal de Saint-Germain-en-Laye va pouvoir réaliser 5200 injections de vaccination COVID-19 dans la semaine qui a commencé lundi 3 mai. C’est ce qu’a annoncé le maire, Arnaud Péricard, vendredi, précisant que c’est un record et que cela portera à 31000 le nombre total d’injections réalisées au centre intercommunal installé à l’Espace de Fourqueux puis au gymnase Philippe-Pivert. Selon lui 25 à 30% des saint-germanois seraient désormais vaccinés.

5200 doses pour cette semaine , mais zéro vaccination ces samedi et dimanche (1er et 2 mai) alors que d’autres centres fonctionnaient, à Poissy notamment.

Les doses arrivent pour tous les plus de 55 ans et sans doute très vite les plus de 50 (et tous les majeurs à compter du 15 juin). Réjouissons-nous. Mais comment en profiter ? Le moyen conseillé pour s’inscrire est de passer par le site ou l’application Doctolib. Bonne chance ! Depuis l’ouverture du centre de vaccination intercommunal fin janvier il est très difficile voire impossible de trouver un créneau pour le centre intercommunal proche de chez nous. Les doses paraissent libérées en petits volumes et pour des créneaux horaires limités ce qui dans les faits rend l’inscription quasi impossible.

Est-ce que la promesse de plus de 5000 doses hebdomadaires, volume qui correspond à la capacité actuelle du vaccinodrome Philippe-Pivert, va changer les choses et donner un accès effectif à la vaccination ? On est en droit de l’espérer mais pour l’instant, c’est toujours le calme plat. Pas de créneaux ouverts que ce soit sur Doctolib ou ViteMaDose.

Partageons nos expériences. Quel est le moyen le plus sûr de décrocher un rendez-vous ? Est-ce que l’inscription en liste d’attente sert à quelque chose ? Comment s’expliquent ces difficultés d’accès citoyen à un service de sécurité sanitaire essentiel ?

Nous reviendrons très vite ici avec plus d’informations sur l’accès à la vaccination. Mais dès à présent vous pouvez nous communiquer votre témoignage.

La salle d’attente du centre de vaccination intercommunal de Saint-Germain-en-Laye/Fourqueux au gymnase Philippe-Pivert, face au mur d’escalade.

Disparition de «L’Estival». Pourquoi ?

C’est l’une des délibérations du prochain Conseil municipal qui ont retenu notre attention. Conseil municipal qui ne figure pas dans l’agenda du site de la ville de Saint-Germain-en-Laye. Sans doute parce qu’il est convoqué jeudi 15 avril à 20h (au Théâtre Alexandre Dumas) autrement dit en plein couvre-feu, sans possibilité d’accueillir le public citoyen. Un choix d’horaire qui pourrait prêter à contestation. Et qui nous incite à communiquer sur les projets de décisions (accessibles ici) dont les simples électeurs ne pourront même pas constater la présentation en public.

Le dernier Conseil municipal à s’être tenu dans les conditions habituelles date déjà de près de trois mois, c’était le 28 janvier. Entre temps une espèce de commission générale (donc sans ordre du jour et sans procès-verbal des délibérations accessibles au public) réunissant les membres des 3 commissions permanentes, a donné lieu à une présentation de l’avancement du projet d’aménagement du quartier de l’hôpital. Un projet très important dont la « publicité » s’arrête à un moment crucial, celui des derniers choix structurants !

Jeudi prochain donc Conseil municipal quasiment à huis clos avec un ordre du jour qui comporte plusieurs délibérations qui suscitent quelques interrogations. A la rubrique « Vie Culturelle » on trouve un seul sujet dénommé « Festival de musique – modification des modalités d’organisation« . Il s’agit d’une délibération proposée au Conseil Municipal et qui concerne spécifiquement l’Estival.

Arrêt de mort pour L’Estival

Événement culturel phare de Saint-Germain-en-Laye depuis plus de 30 ans, L’Estival, se tient entre les derniers jours de l’été et début octobre… Une sentence bien surprenante doit être prononcée ce jeudi : son arrêt de mort par privation de ressources !
Plus aucune subvention municipale dès cette année ! Pourquoi ?
C’est (c’était !) un rendez-vous apprécié de par sa programmation intelligente qui réunissait, autour de quelques valeurs sûres, de jeunes talents de la chanson francophone.

Les axes privilégiés par l’Estival

Il ne pouvait exister qu’en s’appuyant sur le bénévolat associatif en plus de la subvention municipale. Et cela fonctionnait plutôt bien. L’Espace de Fourqueux avait été d’ailleurs (très brièvement) associé à L’Estival en 2019 dans le cadre d’un des engagements de Saint-Germain pris en 2018 dans le cadre de l’embellissement du projet de fusion forcée avec Fourqueux !

Histoire de l’Estival telle que décrite sur son site Internet :

Un festival convivial à taille humaine où les artistes ne sont pas de petites figurines de deux centimètres que l’on voit au loin.

L’Estival, c’est un festival organisé depuis 33 ans par une équipe d’amis bénévoles et de professionnels tous passionnés par les musiques et la chanson. Un festival ouvert sur le monde qui met en lumière chaque année le travail d’une association humanitaire ou caritative en la soutenant médiatiquement et financièrement.

En 1978 une bande de copains achète une péniche et organise des spectacles dans l’ouest parisien « un peu mort » culturellement à l’époque à leur goût. 10 ans plus tard ils vendent la péniche et créent l’Estival. Dans la rue, chez l’habitant (Maison-Chanson) et au Manège Royal. Il n’existait toujours pas de théâtre à Saint-Germain-en-Laye.

33 ans plus tard le pari est gagné mais la bagarre continue pour défendre l’émergence des jeunes talents de la chanson et de la Francophonie. C’est pourquoi l’Estival s’associe avec une trentaine d’autres festivals pour créer un collectif, puis une Fédération des Festivals défendant la chanson dans toutes ses couleurs (la FFCF).

Aujourd’hui on tire le rideau... Mais que dit le projet de délibération de jeudi prochain ?

« Depuis plus de trente ans, l’association l’Estival organise à la rentrée, avec l’accueil et le soutien financier, matériel et bienveillant de la Ville, un festival musical et artistique de chanson francophone.
Il est proposé d’acter la modification des modalités d’organisation de ce festival musical, c’est-à-dire de ne plus soutenir financièrement l’association l’Estival, mais de laisser à la Ville le soin, en interne, d’en assumer la programmation et l’organisation matérielle en gestion directe.
La Ville souhaite ouvrir ce festival à toutes les esthétiques musicales et non plus uniquement à la chanson francophone, afin qu’il s’adresse à tous les habitants et tous les spectateurs intra et extramuros, du plus jeune au moins jeune, en proposant un plateau ouvert à toutes les expressions artistiques.
Pour ce faire, le festival sera piloté par le Théâtre Alexandre Dumas qui en assumera la programmation, en collaboration étroite avec les acteurs de la vie culturelle locale telle que la CLEF. L’ensemble des équipements municipaux seront aussi sollicités : Conservatoire à Rayonnement Départemental Claude-Debussy et la Micro Folie, notamment.
D’un format réduit à cinq jours, le festival sera programmé début octobre et constituera le lancement de la saison culturelle de la Ville. Les évènements seront organisés sur toutes les scènes de la ville, mais aussi dans l’espace public ainsi que dans des lieux patrimoniaux.
Ce nouveau festival musical prendrait le nom « Saint-Germain en Live ».
Cette modification d’organisation du festival implique de tirer les conséquences de la collaboration entre la Ville et l’association l’Estival dont l’échéance était fixée initialement à la fin de l’année 2021.
En l’espèce, la reprise en gestion par la Ville du festival constitue un motif d’intérêt général. Aussi, conformément à l’article 15.3 de la convention d’objectifs et de moyens signée le 9 janvier 2019, il est proposé au Conseil Municipal d’autoriser la résiliation de la convention motif pris de l’intérêt général auquel s’attache l’organisation sous de nouvelles modalités du festival.« 

Projet de délibération 21 B 15 présenté par Benoît Battistelli, maire-adjoint chargé de la Culture

Tout ceci ne peut qu’amener à se poser de nombreuses questions :

Pourquoi interrompre la collaboration avec l’association L’Estival avant son terme, prévu à l’issue de l’édition 2021 ?
On parle en effet d’une subvention municipale annuelle de 70 000 euros, inscrite pourtant fin janvier dans le budget primitif 2021 de la ville, qui sera retirée brutalement !

Extrait du budget primitif 2021 voté le 28 janvier 2021.

Qu’est-ce qui justifie cette diligence en pleine pandémie ?
Pourquoi rompre ce partenariat aux motifs présentés dans la délibération ? Est-il impossible de faire évoluer l’évènement avec l’équipe qui porte fidèlement cet évènement de l’Ouest parisien ? Quel est cet « intérêt général » (pour le moins contestable) invoqué pour la résiliation sans préavis et l’arrêt de la « bienveillance » vis-à-vis de celle-ci ?
Conflit avec les dirigeants de l’association ? Désaccord ‘politique’ sur une programmation qui avait, l’année dernière, mis en avant les Goguettes (talentueux groupe qui s’est fait une spécialité de reprises parodiques et humoristiques de chansons de variété française ciblant notamment les politiques) ?

Le Parisien 23 mai 2019

Volonté apparente en tout cas de rompre avec le partenariat qui incluait des programmations à Poissy et au Pecq pour pouvoir inscrire le nom de Saint-Germain sur un évènement dont le maire souhaite certainement qu’il contribue à son rayonnement médiatique au même titre que la construction du Grand Bassin dans le parc du château !

Il y a des délibérations en Conseil municipal qui méritent un vrai débat ouvert une fois exposés la réalité des faits ou les dysfonctionnements à corriger.

Et cette question n’a jamais été abordée à notre connaissance par notre maire, pourtant ancien adjoint à la culture, lors de ses nombreuses interventions en Facebook Live où il préfère évoquer l’urgence sanitaire, les verbalisations intensives de Streeteo dont il serait lui-même victime, le centre de vaccination toujours en attente de doses, les défrichages en forêt mal nettoyés, le plan vélo discontinu, etc, etc…

A suivre…

N’oubliez pas de commenter (plus bas) ou de ‘Liker’ (tout en haut)

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Soutenez Fourqueux-Citoyen, donnez-nous les moyens
de vous informer et de vous défendre :

>> adhérez ou faites un don <<

Gravière des Hézards : Passage en force ?

Franchement on aimerait que cela se passe au mieux, que l’on présente aux habitants différentes esquisses, que l’on recueille leurs préconisations, que tout soit fait pour optimiser le projet, dans l’écoute, dans la concertation. Mais une fois de plus il semble que nous assistions à un passage en force.

Le projet d’aménagement dit des Terres de l’Hôpital, devenu Graviers des Hézards en 2018 puis Gravière des Hézards plus récemment suit son petit bonhomme de chemin… en toute discrétion !

Lire la suite « Gravière des Hézards : Passage en force ? »

Budget communal 2021 : Fourqueux la bonne affaire

Le conseil municipal du jeudi 28 janvier est peut-être la séance la plus importante de l’année avec le vote du budget « primitif » pour l’exercice 2021 (Cf. ordre du jour). Cette séance se tiendra à 21h à l’hôtel de ville, salle multimédia, avec un accès limité voire impossible au public.

Cela devient une triste habitude, le conseil municipal ne figure même pas dans « l’agenda » du site internet communal où devraient être indiquées les conditions d’admission citoyenne. On ne comprend pas non plus ce qui s’oppose encore à la diffusion en direct de la séance comme cela se fait dans beaucoup de communes pourtant dépourvues de salles multimédia.

La pandémie l’exige. Les moyens techniques le permettent. Et on hésite encore. Pourquoi ?

Lire la suite « Budget communal 2021 : Fourqueux la bonne affaire »

Vaccination : Appel aux bénévoles

Le centre de vaccination intercommunal de Fourqueux est ouvert depuis le 18 janvier dernier.

Il assure actuellement 600 injections par semaine pour les personnes âgées de 75 ans et plus qui ont pu être inscrites dès le 15 janvier dernier et qui résident dans les 19 communes de la Communauté d’Agglomération (Aigremont, Bezons, Carrières-sur-Seine, Chambourcy, Chatou, Croissy sur Seine, L’Étang-la-Ville, Le Pecq, Houilles, Louveciennes, Maisons-Lafitte, Mareil-Marly, Marly-le-Roi, Le Mesnil-le-Roi, Montesson, Le Port-Marly, Saint-Germain-en-Laye/Fourqueux, Sartrouville, Le Vésinet)… ou ailleurs !
Il faut avoir conscience qu’on peut estimer que cela représente environ 30000 personnes concernées actuellement.

Lire la suite « Vaccination : Appel aux bénévoles »

Le centre de vaccination cadeau de la fusion ? NON

L’Espace Pierre Delanoë de Fourqueux a été retenu comme premier centre de vaccination Covid-19 intercommunal au niveau de la Communauté d’Agglomération Saint-Germain Boucles de Seine. Il a ouvert lundi 18 janvier. Un autre centre de vaccination intercommunal devait s’ouvrir à Sartrouville ce lundi 25 janvier, mais cette ouverture est désormais reportée. Un troisième est également prévu dans quelques semaines à Chatou, mais sans qu’aucune date n’ait été annoncée.

Notre Espace de Fourqueux participe donc à la phase 2 du programme de vaccination qui vise les personnes de 75 ans et plus de notre département des Yvelines. Nous ne pouvons que nous en féliciter et remercier les bénévoles et professionnels de santé qui participent à cette mobilisation.

Lire la suite « Le centre de vaccination cadeau de la fusion ? NON »

Décorations de Noël 2020

Comme tous les ans, Fourqueux se distingue par de nombreuses illuminations et décorations mises en place par les habitants pour égayer cette période assombrie par le contexte sanitaire… et par les projets récemment engagés, sans concertation préalable, par la Commune Nouvelle.
C’est ainsi que cette fin d’année s’illustre aussi par des banderoles ou affichages répartis sur la commune, dénonçant des projets d’urbanisme décidés sans concertation par la maire de la Commune Nouvelle.

Lire la suite « Décorations de Noël 2020 »

Absorption de Fourqueux par St-Germain : c’est fini !

Le Tribunal Administratif de Versailles a rendu son verdict jeudi 10 décembre vis-à-vis des requêtes en annulation déposées il y a 2 ans par Fourqueux-Citoyen d’une part et par NEF d’autre part.
Les 2 recours sont rejetés… avec condamnation de notre association à 1 500€ au bénéfice de la commune de Saint-Germain-en-Laye. NEF a également été condamnée pour une somme identique.

Lire la suite « Absorption de Fourqueux par St-Germain : c’est fini ! »