Rendez-vous le 7 janvier : qui seront les adjoints de la Commune nouvelle ?

Le premier Conseil municipal de la Commune nouvelle Saint-Germain-en-Laye créée au 01/01/2019 aura lieu le lundi 7 janvier à 19h00 dans la salle multimédia de l’hôtel de ville de Saint-Germain-en-Laye.

Pour la première fois seront réunis en un même lieu les 43 conseillers de Saint-Germain-en-Laye et les 27 conseillers de Fourqueux. 70 au total alors que les textes imposent un plafond de 69. Nous devons encore comprendre pourquoi les dernières chartes établissent cette possibilité de 70 conseillers qui arrange beaucoup les maires concernés.

Le lundi 7 janvier les 70 conseillers vont d’abord élire le maire de la Commune nouvelle. Zéro suspense.

Ensuite il va falloir élire les adjoints. Et sur ce point il reste une petite incertitude. Les chartes fixent à 30% max le nombre de ces adjoints. Soit 21 sur 70. On sent tout de suite que Commune nouvelle n’est pas un synonyme d’économies en terme d’indemnités payées aux élus comme juste rémunération du temps accordé et du travail accompli dans l’exercice de leur mandat. Comment trouver 21 délégations pertinentes pour une gestion efficace d’une commune de 45000 habitants ? C’est absurde.

Avec un plafond aussi laxiste, on peut s’attendre, sauf démissions toujours possibles -et que d’ailleurs nous encourageons dans le cas des adjoints de Fourqueux-, à ce que les actuels adjoints des deux communes retrouvent tous un mandat d’adjoint de la Commune nouvelle.

Au 31/12/2018 nous dénombrons 12 adjoints à Saint-Germain-en-Laye et 7 adjoints à Fourqueux mais il faut ajouter le maire de Fourqueux qui devient adjoint de droit de la Commune nouvelle, soit 8 adjoints de Fourqueux. 12+8=20. Nous avons donc 20 noms pour 21 adjoints potentiels.

Résumons. Zéro suspense pour ce qui est du nom du maire de la Commune nouvelle (un indice : ce ne sera pas Daniel Level), mais incertitude sur le 21ème adjoint.

Plusieurs hypothèses :

  1. La Commune nouvelle renonce à désigner un nombre d’adjoints correspondant au plafond et se contente de 20 adjoints voire moins. Mais là on rêve un peu…
  2. La Commune nouvelle, enfin plutôt le maire de la nouvelle Commune nouvelle, profite de l’occasion pour faire monter en grade un conseiller de Saint-Germain qui n’a pas démérité. Au fond ce serait la décision la plus logique pour tempérer l’excès, très provisoire, de l’influence du petit quartier de Fourqueux dans l’assemblée siégeant rue de Pontoise à Saint-Germain.
  3. La Commune nouvelle, enfin plutôt le maire de la nouvelle Commune nouvelle, réalise que la pilule passe mal à Fourqueux et se dit que ce serait une bonne idée d’accorder le 21ème mandat d’adjoint à un conseiller de l’ancien groupe majoritaire, jusqu’alors non adjoint, de Fourqueux. Franchement ce ne serait pas une bonne idée. Voilà une personne respectable et reconnue pour son action communale qui se retrouverait première bénéficiaire de la fusion et profitant du coup d’indemnités très sensiblement supérieures à ce qu’elles auraient été si cette même personne avait été adjointe à Fourqueux. Comme disent nos jeunes : shamed !
  4. La Commune nouvelle, enfin plutôt le maire de la nouvelle Commune nouvelle, réalise que la pilule passe mal à Fourqueux (bis) et va encore plus loin dans ses largesses. Il a entendu le mouvement citoyen qui a émergé ces dernières semaines dans son futur quartier sud. Il s’est rendu disponible et a reçu bon nombre de ces « activistes » un peu, voire très, dérangeants. Et il se dit que, à défaut de respecter l’avis des électeurs, le mieux serait de reconnaître ce mouvement citoyen respectable et de réserver un poste d’adjoint à un conseiller d’opposition de Fourqueux. Check !

Pour être complet il nous faut préciser que le maire de Fourqueux peut aussi devenir seulement maire de la commune déléguée (quartier de Fourqueux) sans être adjoint de la Commune nouvelle. Dans ce cas les 20ème et 21ème postes d’adjoints seraient potentiellement vacants. Mais on ne parierait pas le moindre cent d’euro sur cette éventualité de repli du maire actuel sur la seule mairie annexe.


Le texte de la charte de gouvernance n’est pas facile d’accès sur les sites internet des deux communes fusionnées. Mais on l’a mis de côté et vous pouvez le retrouver ici : Charte gouvernance (annexe 3). Et aussi les autres chartes : Projet de territoire (annexe 1), Charte des services publics (annexe 2)

Ordre du jour du Conseil municipal du 7 janvier : ODJ_07012019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.