De l’opportunité de vous rencontrer monsieur le Maire de Saint-Germain

Lettre ouverte à Arnaud Péricard

Monsieur le maire de Saint-Germain-en-Laye,

Il y a tout juste un an j’apprenais l’existence d’un projet de création d’une commune nouvelle Saint-Germain/L’Etang-la-Ville/Mareil-Marly/Fourqueux ce qui m’est apparu alors comme une idée intéressante. Car j’imaginais très naïvement que, menée par vous, la mise en oeuvre allait être exemplaire : un modèle à suivre pour toutes les futures communes nouvelles dans les grandes agglomérations. Travail de terrain intensif, au plus proche des habitants (et pas seulement des conseillers), réunions publiques dès les premiers mois de 2018, étude fouillée et chiffrée. Le tout naturellement validé par une consultation citoyenne organisée dans les conditions d’un référendum local à prévoir en septembre 2018, avant délibération des Conseils municipaux et qui s’imposerait à ceux-ci, même si la loi ne l’exige pas.

Dès le début de l’année 2018 j’ai réalisé que vous n’aviez pas du tout en tête ce projet d’ancrer la naissance de la commune nouvelle sur une adhésion citoyenne. En réalité j’ai eu des soupçons plus tôt. Premières réunions de travail début décembre. Délibérations des conseils municipaux pour décider du budget pour l’étude mutualisée vers la mi-décembre. Et conférence de presse le… 22 décembre ! Impossible de se faire plus discret.

Par la suite même volonté de noyer le poisson. Dans tout le process vous avez joué sur l’indifférence, l’inertie, l’absence de conscience citoyenne. Et il est vrai que beaucoup d’habitants de Fourqueux n’ont pas compris l’enjeu jusqu’à ces dernières semaines. Les premières réunions publiques ont été organisées à la fin du 2ème trimestre ! A quelques jours à peine des vacances d’été. J’ai assisté à la plupart d’entre elles et à mon grand étonnement ces réunions étaient menées par le cabinet Eneis, avec plus ou moins de bonheur selon les intervenants, et pas par les maires qui, lorsqu’ils étaient présents, répondaient seulement aux questions.

M. le maire de Saint-Germain-en-Laye vous nous avez trompé ! C’était et cela devait être un projet politique tout à fait défendable d’ailleurs et vous y êtes allé masqué, derrière les « experts » d’Eneis.

En septembre 2018, retrait de L’Etang-la-Ville dont le maire dans sa grande sagesse et à l’écoute finalement de ses électeurs se rend compte enfin qu’il va se faire avoir. En septembre 2018 encore, Mareil-Marly a eu la chance de convoquer les électeurs qui ont tranché dans le vif. Non à la commune nouvelle ! Là encore naïvement je pensais que le 23 septembre au soir, après le vote de Mareil-Marly, vous alliez siffler la fin de la partie…

Je passe l’épisode, lamentable, de l’étude de commune nouvelle pour le périmètre à deux. Etude non financée, donc bâclée, qui n’a donné lieu à Fourqueux à aucune commission générale et, bien sûr, à aucune réunion publique. Quand au vote Oui de 17 conseillers de Fourqueux le 19 novembre il me semble illogique, inexplicable, incompréhensible pour au moins 11 ou 12 d’entre eux qui ne seront plus des élus en 2020. Que leur a-t-on dit ? Promis ?

M. le maire de Saint-Germain-en-Laye vous contestez la validité des résultats que nous avons obtenus ces dernières semaines faute de pouvoir être entendus par la mairie de Fourqueux : consultation citoyenne, pétition, rassemblement du 10/11. La mobilisation est réelle vous le savez bien et la forte participation incontestable. Au passage je tiens à vous faire remarquer que le commentaire d’un soutien du Canada que vous avez signalé lors du Conseil municipal de Saint-Germain provient d’une personne appartenant à une famille installée de très longue date à Fourqueux et qui possède encore une propriété dans cette commune. Sa signature sur change.org est donc parfaitement valide. Avec nos faibles moyens nous avons authentifié, à ce jour, la fourqueusienneté certaine de plus de 1415 signataires, soit près de 40% de plus que les votes en faveur de la liste conduite par Daniel Level aux municipales de 2014. Que vous faut-il de plus pour nous prendre au sérieux et réaliser que côté Fourqueusiens ce déni de démocratie les a profondément blessés et durablement révoltés ?

M. le maire de Saint-Germain-en-Laye vous avez demandé cette semaine à rencontrer certains d’entre nous, membres du collectif Fourqueux-Citoyen. Tôt ou tard nous nous rencontrerons forcément. Mais aujourd’hui est-ce utile ?… Nous connaissons vos intentions !

Vous avez pu observer la baisse progressive d’influence de Saint-Germain dans les Yvelines. Nous aussi. Vous voulez imposer Saint-Germain comme tête de la Communauté d’Agglomération et comme 2ème ville des Yvelines. Vous pensez que, finalement, réaliser une fusion avec Fourqueux c’est mieux que rien. Une première étape. Avant d’inviter à nouveau Mareil-Marly, et pourquoi pas Le Pecq et Chambourcy afin de dépasser largement les 60000 habitants ce qui tiendrait Sartrouville à distance, pour un temps. Vous auriez ainsi quelques garanties pour conserver à Saint-Germain sa sous-préfecture et son tribunal d’instance.

Pourquoi annexer brutalement Fourqueux contre l’avis de la majorité de ses habitants juste pour enclencher un processus qui n’a que très peu de chances d’aboutir quand on connaît l’hostilité à la fusion avec Saint-Germain des maires concernés ?

M. le maire de Saint-Germain-en-Laye vous vous êtes trompé de combat. Il fallait arriver plus tôt et bâtir avec Poissy, Achères et l’ex CC Seine & Forêts l’intercommunalité dont la centralité serait sans conteste Saint-Germain-en-Laye. Voilà un projet qui était autrement plus ambitieux et sans doute utile.

Michel Barreau
Habitant de Saint-Germain-en-Laye de 1987 à 1996
Puis habitant de Fourqueux

 

3 commentaires sur “De l’opportunité de vous rencontrer monsieur le Maire de Saint-Germain

  1. Bravo et merci pour cette lettre, permettez-moi d’y ajouter mon billet d’humeur !
    En écoutant et en voyant ce qui se passe en ce moment en France: manifestations des gilets jaunes, des infirmières, des femmes contre les violences qu’elles subissent au sein de leur couple mais aussi dans la rue, au bureau etc… un seul mot me vient en tête en pensant à l’ annexion de Fourqueux : un VIOL DE LA DEMOCRATIE !
    De même qu’imposer une relation sexuelle sans le CONSENTEMENT de sa partenaire, imposer sans le CONSENTEMENT de sa population la disparition de Fourqueux est un viol ni plus ni moins !
    Alors honte à vous, Édiles, pour avoir abusé de votre pouvoir, bafoué notre confiance et écrasé par votre coup de force toute velléité de démocratie !
    Honte à vous, conseillers, pour votre lâcheté, votre silence et pour avoir participé à cet acte collectif anti-démocratie !
    Un jour peut-être serez-vous puni ?
    Veronique Cantournet

  2. Bravo M Barreau et merci à vous Mme Cantournet pour ces lettres ouvertes.

    Il ne faut pas oublier de dénoncer et mettre sous les feux des projecteurs, après les maires de Fourqueux et St Germain en Laye (M Daniel Level et M Arnaud Péricard), les noms des « élus » qui ont voté en faveur de cette fusion.

    Car il est évident que ces gens sans morale, ont des grandes responsabilités sur le devenir de Fourqueux. Honte à eux !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.