Disparition inquiétante… nouvel éclairage !

Dans notre article du 26 mai dernier « Disparition inquiétante… mais pas pour tout le monde !«  nous déplorions la dégradation progressive de la partie haute  de la « rue » du Val Fleuri : non entretien de la végétation, partie de mur menaçant de s’écrouler… et borne lumineuse disparue… mais retrouvée impasse des jardinets, juste avant la maison du 1er adjoint de la commune déléguée. Nous demandions alors que celui-ci puisse nous « éclairer » sur les raisons qui ont pu motiver le changement de destination (en catimini) de cette borne qui fait défaut rue du Val Fleuri.

Nous avons eu, comme nous le demandions, un éclairage sur cette disparition au profit de l’emplacement où elle avait été retrouvée… mais surprenant tant sur la forme que sur le fond !

  • Sur la forme :

Quelle n’a pas été notre surprise de recevoir le 3 juillet dernier une lettre recommandée avec accusé de réception provenant de l’Hôtel de Ville de Saint-Germain-en-Laye ! Était-il vraiment utile de payer un envoi en recommandé ? … un simple courriel aurait suffi !

Mais en ouvrant l’enveloppe nous avons pu constater avec surprise que celle-ci était écrite par Joël SERAZIN,  ‘Directeur Général Adjoint au Développement durable’… bigre de quoi s’agissait-il donc ? … et bien M. SERAZIN souhaitait nous « informer de la réalité des faits » afin de nous « permettre de rectifier les informations contenues dans l’article incriminé »

Ce que nous faisons donc en publiant ci-dessous ce courrier recommandé :

Notre premier constat est que la commune-déléguée de Fourqueux ne semble pas à même d’apporter de réponse directe à ses concitoyens. Nous espérions une réponse du 1er adjoint au maire-délégué (B. Ophèle) ou, à défaut du maire-délégué (D. Level)… la commune déléguée a-t-elle une réelle existence ? le maire-délégué est-il vraiment présent ? Où se trouve la proximité avec les citoyens tant mise en avant quand il fallait trouver des justifications à la création de la Commune Nouvelle ? La lettre recommandée rédigée par la Direction Générale des Services est-elle cette nouvelle proximité ?

  • Sur le fond :

Rien dans la lettre à propos du mur qui menace de s’effondrer, ou de l’entretien défaillant laissant la végétation envahir les abords… il est vrai qu’un fauchage a eu lieu depuis. Mais le mur est toujours en péril avec une malheureuse barrière qui sera bien en peine de le retenir ou d’empêcher des enfants de s’en approcher. Pourtant ces éléments pouvaient justifier une réponse rédigée par le « Directeur Général Adjoint du Développement durable ».

Nous sommes en fait informés par celui-ci que :

« Deux lanternes sur trois ont été commandées et posées par l’entreprise retenue pas le promoteur. La troisième lanterne a été oubliée, et seulement mise en commande il y a deux mois, par le promoteur, avec un délai de livraison (…) de 5 à 6 semaines. Comme le revêtement définitif (enrobé) devait être réalisé, nous avons dû dans l’attente de la livraison de la troisième lanterne, en installer une provisoire, pour éviter des reprises de raccordements et de tranchées sur une voirie neuve. Le responsables des services techniques (…) a pris l’initiative de faire déposer provisoirement une lanterne située promenade du Val Fleuri pour l’installer allée des Jardinets. Sachant que l’absence d’une lanterne impasse du Val Fleuri ne faisait pas défaut pour l’éclairage général de ce site ». (…) Bien évidemment cette lanterne installée devait être remise en place dès que la nouvelle borne commandée serait livrée. Commandée il y a maintenant deux mois, elle vient d’être installée. »

C’est vrai que la lanterne qui avait ‘disparu’ a été remise en place… Merci ! Toutefois les explications fournies nous laissent perplexes car les éléments dont nous disposons sont les suivants :

* La borne lumineuse de la promenade du Val Fleuri était déjà démontée début janvier :

* L’enrobé impasse des Jardinets a été réalisé le 19 février comme en atteste cette photo :

* L’absence d’une lanterne impasse du Val Fleuri faisait bien défaut (contrairement à l’avis exprimé dans le courrier) pour l’éclairage général de la promenade du Val Fleuri, d’autant que le lampadaire situé à l’angle de la rue du Val Fleuri et du passage de la Forêt a été en panne (comme malheureusement et régulièrement de nombreux autres dans les environs). A contrario, l’absence de la troisième lanterne impasse des Jardinets ne pouvait faire défaut pour l’éclairage… puisqu’il n’y en avait pas auparavant et que cette impasse était déjà éclairée par 2 grands lampadaires comme on peut le voir sur la photo.

* On constate enfin sur les 2 photos ci-après que, l’enrobé est d’un seul tenant tant sur la voie publique qu’a l’entrée de la propriété du fond de l’impasse. Par contre, la mise en place de la ‘lanterne’ neuve n’a pas évité une reprise de l’enrobé au pied de celle-ci :

Il suffisait donc d’utiliser une des 2 bornes neuves pour réaliser tranchée et raccordement, puis de mettre le cône de chantier à la place de la borne manquante en attendant la livraison d’une commande qui a été pour le moins très tardive.

Pour ce qui nous concerne, les éléments communiqués ont du mal à justifier le dépouillement de la promenade du Val Fleuri pendant plus de 5 mois (dans une période où la nuit tombait vite) au profit de cette petite enclave privilégiée.

Dernière remarque, pour les connaisseurs de Fourqueux, nous parlons bien de la rue du Val Fleuri et non de l’impasse du Val Fleuri comme indiqué dans la lettre de l’Hôtel de Ville.

Voilà ! Peut-être aurons nous une autre lettre recommandée pour nous apporter des éléments complémentaires… mais nous préférerions que les finances de la commune ne soient pas impactées par de telles dépenses : un simple mail à contact@fourqueux-citoyen.fr suffira. Nous nous engageons bien sûr à publier les éléments qui seront portés à notre connaissance !

P.S. : Notre article à propos de la Disparition de La Croix-Rouge, (3 juillet) a finalement provoqué la réapparition de la Croix Rouge dès le lendemain de la parution sur notre Blog pour le plus grand bonheur des Fourqueusiens ! Elle avait disparue dès le samedi 29 juin et nous ne connaissons toujours pas les raisons de sa disparation pendant près de 5 jours !

Cette croix qui fait partie du patrimoine de Fourqueux s’appelle en réalité « Croix Laurent » du nom d’une ancienne famille de Fourqueux. Elle figure sur d’anciens plans, notamment celui daté de 1769. Le ‘Café de la Croix Rouge’ était quant à lui surmonté d’une croix rouge. Il existait auparavant également un café nommé ‘Croix Blanche’. Merci à Fourqueux Cab de sa contribution sur Facebook !

 

1 commentaire sur “Disparition inquiétante… nouvel éclairage !

  1. je trouve regrettable que la mairie délégué n’ait pas eu le courage de répondre sur ce sujet. Encore une fois, je constate l’absence manifeste de dialogue avec leurs concitoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.