Un an après… une fin de mandat cahotique

Il y a tout juste un an, lors d’un ultime conseil municipal convoqué d’urgence le 17 décembre 2018, un groupe d’élus, embrigadés derrière le maire Daniel Level, approuvait l’annexion de notre « village » par Saint-Germain-en-Laye au sein d’une Commune Nouvelle du même nom. L’annexion de Fourqueux était prononcée par 15 voix contre 10 et 2 abstention/enveloppe vide.

 

Nous avons tous en mémoire cette séance tragique d’autodestruction, contre l’avis massif et majoritaire des habitants de Fourqueux, sans réels débats de fond et sans véritable légitimité. Un an après on peut regretter que rien n’ait été fait pour ramener la paix et la sérénité dans notre village.

La charte de gouvernance de la Commune Nouvelle prévoyait l’installation d’un conseil communal rassemblant les 27 élus de Fourqueux. Une sorte de conseil municipal de la commune déléguée au plus proche des habitants (comme avant !). Il aurait pu délibérer en séance publique du règlement local de publicité -comme le suggérait Arnaud Péricard lui-même lors d’un récent conseil municipal- ou sur les subventions aux associations du désormais « quartier » de Fourqueux. Ce conseil communal n’a jamais été installé et ne le sera pas avant les élections municipales de mars prochain. Il risque fort de ne jamais voir le jour compte tenu de l’absence de volonté du désormais « maire délégué » Daniel Level.

Ce lundi 16 décembre, ces mêmes 27 élus de Fourqueux étaient convoqués pour une commission générale, bien à l’abri du public ! Et il a délibéré… ou plutôt simplement discuté du règlement local de publicité de Fourqueux qui doit être intégré à celui de Saint-Germain-en-Laye. En revanche les subventions aux associations avaient été décidées auparavant en catimini entre le maire délégué et ses ‘adjoints’. Non seulement les habitants sont écartés de ces délibérations qui les concernent directement, mais même les élus d’opposition n’ont plus aucune possibilité d’intervenir : Quelle belle forme de démocratie où une poignée d’élus décident entre-eux du sort de notre bien commun !

Enfin, dernier épisode du délitement de notre démocratie locale, nous apprenons à l’instant que le conseil municipal de Saint-Germain-en-Laye Commune Nouvelle, prévu ce jeudi 19 décembre à 21h00 salle multimédia de l’hôtel de ville, sera sans doute le dernier de la mandature. Le conseil municipal du 6 février 2020, pourtant programmé de longue date, aurait été purement et simplement annulé.

Ce jeudi soir 19 décembre, une fois le budget primitif 2020 voté, les élus majoritaires sortants (artisans de la fusion forcée) éteignent les lumières, préparent tranquillement les vœux à la population et, d’ici au 15 mars, la réélection qu’ils espèrent tant… Si cela se confirme c’est indigne !

Nous demandons au maire de Saint-Germain-en-Laye Commune Nouvelle de nous rassurer ce jeudi soir sur le fait que nos élus exerceront bien leur mandat jusqu’au bout… ce qui semble déjà un vœu pieux pour ce qui est de la commune déléguée de Fourqueux !

4 commentaires sur “Un an après… une fin de mandat cahotique

  1. je décide du bien des citoyens sans les consulter, je fait du « forcing » pour faire passer mes décisions, je détruis une commune qui se portait bien, j’assume pas, et je quitte le navire le plus vite possible…

    Qui suis je ?

    A : Conseillé(ere) municipale de la commune nouvelle
    B: Maire délégué de la commune nouvelle de St Germain en Laye (Fourqueux)
    C : Un Bonobo

    Plusieurs réponses possible

  2. C’est pourtant très simple…
    Il suffit de savoir lire et de savoir compter sur ses doigts :
    Savoir lire : article L. 2121-7 du code général des collectivités territoriales
    Savoir compter sur ses doigts : dernier conseil municipal le 19 décembre 2019
    1er tour des élections : 15 mars 2020
    2ème tour des élections : 22 mars 2020
    Il doit bien y avoir quelqu’un qui fait respecter le droit quelque part ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.