La vidéosurveillance est arrivée… très discrètement à Fourqueux !

C’était prévu dans le plan d’investissements de 21 millions d’euros de Saint-Germain-en-Laye pour 2019 : installation de 8 nouvelles caméras de vidéosurveillance dans l’espace public dont les 2 premières pour Fourqueux.

Elles sont désormais en place. L’une près de la mairie à l’angle de la place de la Grille et de la rue des 3 Quignons. L’autre à l’angle de la rue de Saint-Nom et de la rue Carnot (face au Britanny).

Lors de la campagne des Municipales 2014 le sujet faisait déjà débat. Aujourd’hui on peut admettre qu’un tel équipement peut s’avérer nécessaire… mais pas dans ces conditions : aucune consultation, aucun débat, aucune délibération spécifique ! Et pour cause : Le Conseil Communal de Fourqueux pourtant prévu dans les chartes de gouvernance de la Commune Nouvelle n’a pas été installé comme annoncé.

Les habitants de Fourqueux auraient aimé en connaître plus sur la mise en oeuvre de ce projet :

  • Sur quelles données, quelle étude s’est-on basé pour décider de cet équipement ?
  • Comment a été définie l’implantation des deux premiers mâts aux emplacements que nous avons fait figurer sur le plan ci-dessus ?

Il y a eu, ces deux dernières annnées, plusieurs agressions au distributeur de billets de la BNP, place de la Grille. Encore très récemment une personne a été agressée à ce distributeur, dans un angle obscur de la place commerçante. La nouvelle caméra qui est à une centaine de mètres, masquée par les arbres, ne peut manifestement pas sécuriser ce site sensible.

Un éclairage efficace eut été certainement un investissement plus judicieux pour mettre fin à ces agressions.

Les autres questions que Fourqueux-Citoyen souhaite légitimement poser sont les suivantes :

Comment sont exploitées les données recueillies par ces deux sites de vidéosurveillance ?

Si l’on comprend bien les explications fournies cette semaine par Arnaud Péricard (maire de Saint-Germain-en-Laye) à quelques habitants de Fourqueux, les vues des caméras sont accessibles 24h/24 par deux agents à l’annexe du commissariat des Rotondes. Mais les agents présents ont à surveiller simultanément quelque 80 points de contrôle… autrement dit la place de la Grille n’est guère plus sécurisée qu’auparavant.

Quelle est la durée de rétention de ces vidéos ?

Normalement c’est un mois… mais on aimerait en savoir plus.

Pourquoi l’absence d’information sur site, sur les lieux couverts par la vidéosurveillance ?

Il est en effet essentiel que les personnes victimes d’une agression, d’une dégradation ou d’un vol sur ces sites puissent signaler cette couverture lors de leur dépôt de plainte afin de faciliter l’enquête. En outre une telle signalisation favorise la prévention en limitant les velléités de prise de risque des délinquants.

Leurs implantations ne permettant apparemment que la surveillance de la circulation sur les rues au droit des implantations quels sont les réels objectifs visés ?

Est-il prévu la mise en place de stationnement payant avec vidéo-verbalisation comme c’est déjà le cas dans Saint-Germain-en-Laye ? A ce titre il faut se rappeler les éléments (ci-dessous) qui étaient mentionnés dans le document « Les impacts de la création d’une Commune Nouvelle – POPFCL – Commune nouvelle – portraits v2805 » du cabinet ENEIS (chargé de vanter les avantages d’une fusion) :

« Concernant l’offre en matière de sécurité, une fusion de commune permettrait d’offrir de nouveaux services et de couvrir l’ensemble du territoire. Si la mise en service du tram-train permettra de relier les communes entre elle, elle s’accompagne également de nouveaux enjeux : un risque de délinquance itinérante amplifiée, stationnement à réglementer, auxquels une police municipale renforcée permettra de répondre de façon plus efficace. Par ailleurs, la vidéoprotection pourrait être développée sur de nouveaux secteurs en s’appuyant sur le Centre de surveillance urbain existant. »

« Le système de tarification du stationnement : le rapprochement des collectivités ne doit pas mener à une uniformisation des dispositifs sur le modèle de Saint-Germain-en-Laye (seule commune n’adoptant pas la gratuité des places). La commune nouvelle pourrait envisager la révision de la politique de stationnement, à inclure dans une politique globale de mobilité, pour identifier les enjeux de dynamisation des centres villes et de maîtrise des espaces de stationnement (par l’identification de certaines zones gratuites) »

Fourqueux-Citoyen réclame toujours et encore l’installation du Conseil Communal de la mairie déléguée de Fourqueux, longtemps promise, mais jamais concrétisée. Nous demandons aussi des explications sur ces installations, leurs utilisations et une visite du centre de contrôle. Les citoyens de Fourqueux ont le droit d’être informés et de savoir !

Le mât situé sur le site de la mairie sécurise très peu (arbres) la place de la Grille.

La caméra de vidéosurveillance n’a aucune vision sur le distributeur et l’entrée des commerces.

Le mât de vidéosurveillance près de L’Espace et de l’école Charles Bouvard.

Cet emplacement permet-il réellement une sécurisation de l’entrée des écoles rue Carnot ? 

… on peut en douter avec les arbres vus du trottoir devant l’école ! 

Nous attendons avec impatience les réponses à nos demandes !

3 commentaires sur “La vidéosurveillance est arrivée… très discrètement à Fourqueux !

  1. A Fourqueux aussi nous avons des cambriolages dans nos logements , (comme vers 4h du matin en juin 2018 dans le Domaine de la Forêt) et probablement les voleurs sont venus en voiture; on aurait pu reconnaitre leurs véhicules, si des caméras avaient été installés sur les axes d’entrées dans Fourqueux ( rue des Basses Auges, rue du 4 septembre et rue du Clos Baron)
    Bien cordialement
    Patrice Caillet
    8 domaine de la Forêt

  2. Effectivement, déjà en 2014 , comme vous l’indiquez, ce sujet faisait débat ; ce point faisait partie d’actions qu’avec l’équipe que je menais alors, nous envisagions de mettre en place. Personnellement, aujourd’hui, je reste convaincue qu’une véritable politique de sécurité ET de prévention passe par de la videoprotection. Mais cela doit faire l’objet d’une information préalable concertée avec la population concernée, une analyse pointue de la situation et surtout un respect absolu de la législation en vigueur. Ce qui n’est pas le cas dans la situation présente. Il aurait été parfaitement fondé que le maire délégué, s’il est conscient de ses devoirs, qu’ils soient d’ordre légal ou moral,vis-à-vis des citoyens, organise un conseil communal, comme prévu dans les chartes de gouvernance, afin d’informer et d’écouter ce que les fourqueusiens ont à dire. Cela eut été d’autant plus normal que la rémunération du maire délégué (et de ses adjoints) est plus élevé maintenant qu’il est rattaché à Saint Germain en Laye. Alors, Monsieur le Maire Délégué, un petit effort que « l’investissement » qui vous est versé par nos impôts nous rapporte un petit quelque chose……..Encore qu’il est trop tard pour faire ce qui aurait dû être fait avant ces installations, ne serait–ce que sur un plan moral à défaut de législation.
    Cela revient à dire que si cet édile de la république devait rester sur le devant de la scène fourqueusienne, je serai contrainte de ne pas assister au spectacle et d’aller voir ailleurs, expérience oblige.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.