L’analyse qualitative de la consultation citoyenne du 30/09

Vous vous en souvenez sans doute. Suite à la consultation citoyenne des habitants de Fourqueux le 30 septembre, la mairie s’était engagée, en plus des résultats quantitatifs connus dès le 1er octobre (près de 70% des votants opposés à la fusion) à publier une analyse qualitative des commentaires figurant sur les bulletins de vote. Ces commentaires étaient nombreux puisque l’on en trouvait sur environ la moitié des formulaires.

A la date prévue pour la publication de l’analyse qualitative (18 octobre) la mairie a préféré mettre en avant tout autre chose. Nous ont été communiqués les résultats d’une étude diligentée à son initiative et qui n’avait rien à voir avec les formulaires remplis par les participants : la pyramide des âges des votants, fournie par la liste électorale…

Par la suite nous avons également eu connaissance d’une note dite d’analyse qui certes répondait à certaines objections des participants mais se présentait surtout comme un argumentaire en faveur de la commune nouvelle dans son périmètre réduit.

Fort heureusement les élus d’opposition NEF ont eux analysé les commentaires et en ont tiré ce graphique assez parlant. 

Et les commentaires vont tous dans le même sens, en opposition à la fusion.

« Les délais sont trop courts ». « Fourqueux ne peut pas disparaître de manière aussi précipitée dans ces conditions ». « Le déséquilibre entre les communes est évident dans ce cadre de la fusion à deux »…

Les habitants de Fourqueux qui se sont déplacés le 30 septembre ont parfaitement compris la nouvelle donne issue de l’élection municipale de Mareil-Marly et du retrait de L’Étang-la-Ville. Même si la mairie de Fourqueux a fait comme si cela ne changeait rien au projet. Cliquez sur le graphique pour l’agrandir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.