Fourqueusien demi-citoyen ?

Ci-dessous l’extrait de la rubrique Libres opinions du Journal de Saint-Germain du vendredi 26 juin 2020 qui nous concerne directement. Elle reprend des éléments de l’intervention de Christophe Bentz lors du conseil municipal du 11 juin.
Le dimanche 15 mars, malgré des circonstances peu favorables à l’exercice de notre devoir citoyen, la fusion a bien été une nouvelle fois rejetée à Fourqueux (49,9% de votes pour la liste Péricard-Level, 627 voix sur 1256 votes) ce qui n’a pas empêché les nouveaux élus de mitonner aussitôt une recette afin d’installer un conseil communal constitué à 100% d’élus fidèles au couple majoritaire.
La démocratie de proximité à laquelle les habitants et citoyens sont attachés c’est celle qui permet aux différentes sensibilités de s’exprimer !

Audace pour Saint-Germain

Déni de démocratie !

« Les plaies de la fusion-absorption de Fourqueux par Saint-Germain-en-Laye
ne sont pas encore refermées… La meilleure preuve est le résultat des élections municipales de mars dernier où la liste Péricard-Level n’avait rassemblé que 49,9% des votants fourqueusiens. Ce qui signifie que, contrairement à 2014, une majorité des habitants de Fourqueux qui se sont déplacés aux urnes n’ont pas souhaité voter pour cette liste, la fusion étant intervenue au 1er janvier 2019.

Malgré ce désaveu, la majorité municipale a désigné un Conseil municipal délégué de Fourqueux avec 100% d’élus issus de ses propres rangs, et se débarrasse de l’opposition avec un procédé antidémocratique que nous continuerons de dénoncer. Nous ne lâcherons pas. Nous refusons que la démocratie locale soit confisquée et demandons une fois encore à la majorité municipale que l’opposition soit représentée !

Les Fourqueusiens seraient-ils, aux yeux de la majorité, des demi-citoyens qui n’auraient pas le droit à une représentation de l’opposition ?

Enfin, il faut que les instances créées se réunissent réellement, que ce soit le Conseil délégué de Fourqueux ou encore les conseils de quartiers. Ils sont des outils de démocratie de proximité auxquels les Saint-Germanois sont attachés. »

1 commentaire sur “Fourqueusien demi-citoyen ?

  1. Quoiqu’on pense de la fusion, et si vous voulez crédibiliser votre combat, je vous remercierais, s’il vous était possible de ne pas le faire, de ne pas servir de porte-voix à une liste dirigée par un candidat flirtant dangereusement avec l’extrême droite et ses « valeurs » de communautarisme et d’intolérance… Amitiés républicaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.