Élections départementales juin 2021 Canton Saint-Germain-en-Laye

Toutes les modalités de ce scrutin sont expliquées dans cet article

Le canton

La population des Yvelines en 2018 était de 1 441 398 habitants. Le département est découpé en 21 cantons.

Le canton de Saint-Germain-en-Laye comptait quand à lui 75 292 habitants, soit 5,22% de la population des Yvelines. Il regroupe 6 communes : Aigremont, Chambourcy, Le Pecq, L’Etang-la-Ville, Mareil-Marly, Saint-Germain-en-Laye/Fourqueux

En 2015, c’est le binôme “Union de la Droite” constitué d’Élisabeth Guyard (maire adjointe de Fourqueux) et de Philippe Pivert (maire adjoint de Saint-Germain-en-Laye) qui avaient été élus (au second tour) avec 73,16 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 38,54 % (14 148 voix pour 20 648 votants et 53 576 inscrits).

Les candidats

Voici les 3 binômes enregistrés pour le scrutin des 20 et 27 juin 2021 pour l’élection des conseillers au conseil départemental des Yvelines pour le canton de Saint -Germain-en-Laye (présentées dans l’ordre officiel) :

Nom des candidatsLien Profession de Foi
(Cliquer pour télécharger)
Mme CASTIGLIEGO Alicia
(sans mandat)
M. RICHARD Keyne
(conseiller municipal Saint-Germain-en-Laye)
“La Gauche écologiste et sociale unie pour les Yvelines
M. BENTZ Christophe
(conseiller municipal Saint-Germain-en-Laye)
Mme LESGOURGUES Brigitte
(sans mandat, ancienne élue de Fourqueux)
“Renouveau pour les Yvelines
Mme DESFORGES Gwendoline
(Adjointe au maire du Pecq)
M. PERICARD Arnaud
(Maire de Saint-Germain-en-Laye)
“Ensemble pour les Yvelines

Contrairement à Emmanuel Lamy en 2015 qui avait laissé le soin à un adjoint (Philippe Pivert) de représenter Saint-Germain-en-Laye, Arnaud Péricard se porte directement candidat, visant un poste de vice-Président auprès de Pierre Bédier, Président sortant et ‘parrain’ des listes “Ensemble pour les Yvelines“.

On se souviendra que Pierre Bédier est partisan d’une fusion (sans référendum !) des Yvelines avec les Hauts de Seine et qu’il avait, dès la première année de sa présidence (2015), augmenté les impôts départementaux de 66%… pour, comparativement, une très modeste baisse de seulement 7,9% l’année dernière. La vertu de la proximité des élections de 2021 ???

Le conseil départemental

Rémunérations

Le président du conseil départemental des Yvelines perçoit une indemnité maximale de 5 639,63 € par mois. Pour les vice-présidents, les membres de la commission permanente et les conseillers départementaux, l’indemnité maximale est la suivante :

  • vice-président du conseil départemental : indemnité maximale de conseiller majorée de 40 %, soit 3 811,61 €
  • Membre de la commission permanente : indemnité maximale de conseiller majorée de 10 % soit 2 994,84 €
  • conseiller départemental ; 2 722,58 € par mois.

Président

Lors de sa première réunion qui suit son renouvellement, le conseil départemental élit son président parmi ses membres. L’élection a lieu à la majorité absolue des membres du conseil aux deux premiers tours de scrutin, à la majorité relative au troisième tour. Le président est l’organe exécutif du conseil départemental :

  • il ordonne les dépenses et impute les recettes ;
  • il est chargé de l’administration ;
  • il gère le domaine du département et dispose à ce titre de pouvoirs de police ;
  • il dispose de prérogatives liées au code de l’action sociale et des familles ;
  • il intente des actions en justice au nom du département (avec l’accord du conseil départemental) et défend le département contre les actions intentées contre lui (avec l’accord de la commission permanente) ;
  • il peut recevoir certaines délégations du conseil départemental.

Commission permanente et vice-présidents

Après l’élection du président, le conseil départemental fixe le nombre de membres de la commission permanente (dont fait de droit partie le président) et le nombre de vice-présidents. Ce dernier nombre ne peut être supérieur à 30 % de l’effectif du conseil, soit 12 vice-présidents !

Les membres de la commission permanente autre que le président sont élus par le conseil en son sein au scrutin proportionnel de liste, dans le respect de la parité femmes-hommes.

Les vice-présidents font partie de la commission permanente. Ils sont élus par le conseil départemental au scrutin de liste majoritaire. Le président du conseil départemental peut déléguer par arrêté certaines de ses prérogatives à un vice-président.

Compétences

  • L’action sanitaire et sociale (vocation prioritaire du département):
    • Revenu de solidarité active, RSA
    • allocation personnalisée d’autonomie, APA
    • gestion des services de protection maternelle et infantile, PMI
    • aide aux personnes handicapées
  • La gestion des routes et des déplacements :
    • gestion de grands équipements (ports, aérodromes) et beaucoup de voirie.
    • entretien, la gestion et la construction des routes départementales.
    • aires de co-voiturage, de véloroutes et pistes cyclables et de transport routier express.
  • L’enseignement :
    • la construction, l’entretien et l’équipement (informatique notamment) des collèges
    • transport des élèves, de la maternelle au lycée
  • La culture :
    • valorisation et la sauvegarde du patrimoine.
    • gestion des archives et bibliothèques départementales, musées départementaux.
    • soutien à la vie culturelle, notamment en milieu scolaire.
  • L’aménagement durable du territoire :
    • équipement rural
    • la gestion de l’eau
    • le remembrement et l’aménagement foncier
    • développement touristique.
  • La sécurité incendie :
    • gestion du Service Départemental d’Incendie et de Secours. Même si le SDIS constitue une entité autonome, c’est le conseil départemental qui en assure le principal financement. Les dépenses comprennent notamment l’organisation de la lutte contre l’incendie et celle des secours en cas de catastrophe.
  • Les politiques publiques volontaristes :
    • Au-delà de ses compétences obligatoires, le département peut également intervenir dans des domaines qui représentent un enjeu pour son territoire. Il peut s’agir d’aides en faveur des communes ou des associations ou de soutien à l’emploi local par exemple, dans les domaines de l’agriculture, des cultures régionales spécifiques ou de l’artisanat.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments