Document : Arnaud Péricard semble ignorer ce qui se passe à Fourqueux

Cela se passait jeudi soir, au cours du conseil municipal de Saint-Germain-en-Laye (apparemment le dernier de la mandature) et nous avons assisté à une intervention plus que surprenante du maire de la Commune Nouvelle, Arnaud Péricard.

Matthieu Cadot (élu NEF), intervient pour s’indigner des conditions dans lesquelles les attributions de subventions aux associations de Fourqueux au titre du budget 2020 ont été réalisées. Une affaire apparemment rondement menée, à huis clos, entre le maire adjoint de la commune déléguée de Fourqueux (chargé de la vie associative) et le maire délégué de Fourqueux. Aucun débat donc, aucune confrontation ou contre-proposition et les élus « minoritaires » exclus de fait de ce petit arrangement. Le maire de Saint-Germain-en-Laye Commune Nouvelle n’y trouve rien à redire alors qu’il s’émerveillait encore récemment du dynamisme de la vie associative dans son « quartier » de Fourqueux. Le maire-délégué de Fourqueux justifiant avec aplomb qu’il « y avait un problème de temps ! »…Pourtant, pour le budget 2019, on était allé encore plus vite tout en respectant les règles de base de prise en compte des travaux des commissions municipales.

Mais pourquoi s’indigner ? Toutes les associations n’ont elles pas eu ce qu’elles voulaient ou presque !… Et Arnaud Péricard de faire semblant de croire, en réponse à la prise de parole de Matthieu Cadot, que le ‘conseil communal’ tant promis a bien été installé à Fourqueux et aurait bien délibéré sur ce point. C’est assez hallucinant… on se frotte les yeux pour être sûr de ne pas rêver ! … Il est vrai que la maire-délégué de Fourqueux s’enorgueillit de formules telles que « un texte propose… après on peut proposer d’autre choses » (propos tenus au Courrier des Yvelines au sujet de son poste de vice-président à la CASGBS qui contrevient au code général des collectivités territoriales – article Actu.fr ici)

Regardez bien et jusqu’au bout cette vidéo extraite de la captation officielle du conseil municipal de Saint-Germain-en-Laye du jeudi 19 décembre 2019. Nous n’inventons rien. Notre démocratie locale est décidément bien bien malade… Circulez, il n’y a rien à dire !

P.S. : Il est assez significatif de constater que, dans son trouble, Arnaud Péricard mentionne explicitement l’existence de 2 communes (donc celle de Fourqueux) ayant un fonctionnement différent, alors même qu’il s’insurgeait, le 17 septembre 2019 contre « la mention de la commune de Fourqueux » dans courrier très officiel adressé au maire de Mareil-Marly à propos du projet de modification de PLU de notre commune voisine.

… Double JE ?

5 commentaires sur “Document : Arnaud Péricard semble ignorer ce qui se passe à Fourqueux

  1. une seule réponse possible: dans les urnes, cette année, votons contre toute liste dans laquelle figure le maire délégué de Fourqueux!
    c’est bien le seul droit qui nous reste, utilisons le!!

  2. Nous ne voterons certainement pas pour un Level qui a brade notre commune pour ses interets personnels.Nous n’avons aucune confiance dans tte cette equipe qui n’a aucun respect pour la democratie. Elle est bafouee sans cesse. Biensur que les habitants de Fourqueux seront perdants. Nous le savons depuis le depart.

  3. Chat échaudé craint l’eau froide……
    S’il ne faut pas négliger le rôle de l’ex maire de Fourqueux, il convient de ne pas exonérer de toute responsabilité l’ensemble des élus qui ont voté pour cette fusion et plus particulièrement l’initiateur de ce projet, le maire de St Germain en Laye dont l’implication a été essentielle pour l’accomplissement de cette fusion initialement prévue à 4 communes.
    En effet, les élus de Fourqueux et les élus de St Germain en Laye qui ont voté « POUR », qu’ils soient maires, conseillers de la majorité ou de l’opposition portent tous la responsabilité de ce déni de démocratie.
    Les équipes municipales de ces deux communes n’avaient reçu aucun mandat pour prendre cette décision, que ce soit à Fourqueux ou à St Germain en Laye. De plus, tous avaient parfaitement connaissance de la forte opposition des Foulqueusiens à cette fusion et de leur demande d’organisation d’un référendum sur ce sujet, du résultat de la consultation « citoyenne », de la pétition et de la manifestation.
    Tous ces élus ont donc fait preuve, par leur vote, de leur mépris de la démocratie et des citoyens. N’oublions pas que le Maire de l’Etang la Ville a renoncé à ce projet face à l’opposition des habitants, n’oublions pas qu’à Mareil-Marly des élus de la majorité ont rejoint l’opposition pour lutter contre ce projet de fusion, ce qui a permis au final l’organisation de nouvelles élections et le capotage de ce projet.
    En définitive, que l’on ait été partisan ou opposant (considérablement plus nombreux), à cette fusion, je maintiens, qu’il eut été essentiel pour tous, que l’acte fondateur de cette commune nouvelle (si elle devait se faire) ait été démocratique. Cela n’a pas été le cas … La commune de Fourqueux a disparu en tant que telle et est devenue un quartier de St Germain en Laye, c’est un fait contre lequel il faut se faire une raison même si cela reste une meurtrissure qui ne s’apaisera jamais. Oui, il faut donc avancer, mais ne jamais tourner la page pour autant.
    Alors, soyons vigilants lors des prochaines municipales et ne permettons pas que ce déni de démocratie ne se reproduise à nouveau, sur ce sujet (nouvelle fusion) ou sur un autre …
    Je ne sais pas qui va se présenter, je ne connais pas les programmes, mais je sais que ce vote de décembre 2018 ne doit pas être occulté !!!
    En tant que citoyenne inscrite sur la liste électorale et payant mes impôts, qui au passage financent les indemnités versées à ces élus (commune, syndicats divers et variés, agglomération et autres …) et puisque le panachage n’est pas possible (cela correspondrait à un bulletin nul). J’écarterai de mon choix, les listes sur lesquelles figurera le nom d’un des élus Foulqueusiens et St Germanois ayant voté pour la fusion (quel que soit sa position au sein du conseil municipal et/ou son étiquette politique).
    Quand les citoyens disent NON, on les respecte et on ne vote pas pour la fusion. Et si on a le moindre doute sur leur volonté réelle, on dispose d’un outil de choix : le REFERENDUM. C’est cela la démocratie ! C’est cela le respect ! C’est cela le vrai courage !
    Je ne peux m’empêcher de vous rappeler la définition de la dictature et de la démocratie que donnait l’acteur Jean-Louis Barrault :
    La dictature, c’est « ferme ta gueule »; la démocratie, c’est « cause toujours »
    Bonne année à tous et encore merci aux élus, malheureusement peu nombreux, qui ont voté contre cette fusion et ainsi respecté les Foulqueusiens.
    C. Buron

  4. Je suis tout à fait d’accord avec vous Chantal.
    J’aime la démocratie et je suis très déçue de comportement de la majorité de nos conseillers municipaux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.