« Vous avez en fait 4 choix ce lundi !»

Lettre ouverte aux élus

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les élus du Conseil municipal de Fourqueux,

Vous voici donc à trois jours de prendre la décision d’approuver ou non la création d’une commune nouvelle issue de la fusion de Fourqueux et de Saint-Germain-en-Laye.

Depuis la présentation du lancement de l’étude d’impact le 12 février, vous êtes nombreux à vous être impliqués personnellement dans la communication auprès de vos concitoyens soit pour en faire la promotion, soit pour susciter leur intérêt et leur participation. Jusqu’à l’été, ce processus n’a éveillé que peu d’intérêt de notre part. Pourtant, tardivement, vous avez maintenant d’une certaine façon réussi ! Grâce à la pétition et aux tracts de Fourqueux-Citoyen, voire même aux tracts du RPF, plusieurs milliers de personnes se sont intéressées au sujet de la fusion, le débat est enfin lancé depuis un mois et demi. La population de Fourqueux, que vous souhaitiez depuis longtemps intéresser à cet avenir que vous voulez bâtir pour nous tous, s’y est enfin intéressée, s’est exprimée par la pétition et la mobilisation de citoyens jusque-là peu actifs dans le débat civique de notre ville. Vous l’avez vu, entendu ou lu : la pétition en ligne a dépassé 2 000 signatures et, compte-tenu du nombre de signatures sur le papier, il y a maintenant beaucoup plus d’électeurs fourqueusiens qui s’opposent à la fusion que d’électeurs qui ont voté pour la liste majoritaire en 2014. Lire la suite « « Vous avez en fait 4 choix ce lundi !» »

« Si vous avez, ne serait-ce qu’un doute, vous avez le devoir de vous abstenir de voter la fusion »

Lettre ouverte au Conseil municipal

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

Je me permets de vous écrire car vous allez vous prononcer dans dix jours sur la fusion entre Saint-Germain-en-Laye et Fourqueux pour créer une commune nouvelle. C’est une décision unique dans votre mandat par sa dimension symbolique et ses conséquences, connues ou non à ce jour.

En dehors de toute considération sur les nouvelles politiques qui naîtraient par hypothèse des décisions budgétaires de la commune nouvelle, le point le plus saillant du débat sur la fusion concerne la bonne gestion des finances publiques et, au tout premier plan, les obligations en matière de construction de logements sociaux et les pénalités qui découlent de la carence de Fourqueux en la matière.

Le message de M. Venus, en réponse à mon précédent email, est très clair sur ce dernier point : Saint-Nom-la-Bretèche, qui n’a pas de contrainte SRU, ou encore Chambourcy n’ont « clairement aucun intérêt pour un tel rapprochement » […]. En relisant son message, je comprends bien que la loi SRU et les pénalités applicables à notre commune sont un élément-clef de la décision qui sera bientôt la vôtre.

Traçons donc ensemble les traits de cette commune, la nôtre, qui pourrait décider de fusionner avec la commune voisine pour faire face à ses obligations légales et à ses contraintes budgétaires. Lire la suite « « Si vous avez, ne serait-ce qu’un doute, vous avez le devoir de vous abstenir de voter la fusion » »

« Vous avez une obligation de convaincre vos concitoyens d’une autre nature que légale : morale »

Lettre ouverte à Bernard Ophèle, maire adjoint

Monsieur l’Adjoint au maire,

Ayant reçu en copie votre email ci-dessous, je me permets de vous écrire pour vous faire part de mes considérations qui, je le souhaite, vous agréeront.

Je vous précise d’emblée que ma démarche n’est pas de débattre avec vous ou avec l’opposition. Bien au contraire, ma démarche est de vous dire : vous êtes, en tant qu’élu, au service de vos concitoyens que vous devez convaincre du bien-fondé d’une décision qui modifie foncièrement le cadre municipal. Comme le dit le maire dans la presse, vous n’avez aucune obligation légale à être convainquant car la loi vous permet de prendre la décision de créer une commune nouvelle sans obtenir l’assentiment de vos concitoyens. On peut le regretter mais c’est ainsi.

A voir l’ampleur prise par la pétition de Fourqueux-Citoyen qui a recueilli 1 633 signatures à l’heure où j’écris, il est évident qu’un grand nombre de vos concitoyens ne sont pas convaincus. Lire la suite « « Vous avez une obligation de convaincre vos concitoyens d’une autre nature que légale : morale » »

« Je vous suggère de vous en remettre au peuple souverain ». Lettre ouverte d’un Fourqueusien

Monsieur le maire,

Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,

Je sais que nombre de vos administrés vous ont adressé par email, par courrier ou de vive-voix leur opinion, parfois en vous soutenant dans la démarche d’une commune nouvelle, parfois en s’y opposant, souvent en exprimant leurs inquiétudes et, j’ai pu le constater, en vous soumettant des propositions. Parmi ces propositions, celle d’améliorer la qualité des informations écrites destinées à la population m’a paru pertinente parce qu’il est important, quelle que soit la décision qui appartient au conseil municipal, qu’un choix aussi conséquent pour l’avenir de notre commune se fasse en ayant sans relâche informé la population des opportunités, des coûts, des choix et des conséquences.

Il se trouve que vous avez souhaité, dans un esprit de concertation que je salue et soutiens, obtenir l’opinion de la population à deux reprises. Une première consultation en ligne, cet été, a révélé que 52% des répondants fourqueusiens étaient favorables à la fusion des 4 communes, soit un échantillon de 138 personnes favorables. Le dimanche 30 septembre, 67% des personnes qui ont participé à la consultation se sont déclarées opposées à la fusion de nos 2 communes, soit 415 de nos concitoyens inscrits sur les listes électorales.

Dans un article publié jeudi dans Le Parisien, dans lequel vos propos sont rapportés, vous remarquez à propos de cette seconde consultation « une participation faible de 18 % », en rappelant les « 62 % (sic) de gens qui y étaient favorables cet été » et précisez « comme dit le proverbe : qui ne dit mot consent. Les gens nous font confiance. Ne sont venues que les personnes qui sont contre et la plupart n’ont pas d’arguments à avancer ».

Pour ma part, je ne peux que souscrire à l’analyse que la participation est faible, mais c’est un fait pour les participations aux deux consultations. On ne saurait se prémunir de la faible participation dans un sens et se réjouir d’un vote dans l’autre sens avec une participation encore plus faible.

En réalité, nul ne sait ce que pense et souhaite la population de Fourqueux à ce jour. Dire que la population est contre la fusion en l’état du projet parce qu’une minorité active se mobilise est une généralisation aventureuse. De même penser que la population soutient la fusion parce qu’une majorité silencieuse ne s’est pas exprimée lors de la consultation alors qu’elle vous avait élus avec 56,58% des voix en 2014 est une distorsion de la réalité. Lire la suite « « Je vous suggère de vous en remettre au peuple souverain ». Lettre ouverte d’un Fourqueusien »