«Sur la forme cela n’était pas parfait» (la fusion de communes)

Soutenu à la fois par LaREM et Les Républicains, Arnaud Péricard ne s’est pas encore déclaré candidat à sa propre succession à la mairie de Saint-Germain en mars prochain. Mais ce mercredi il rodait déjà ses arguments de campagne lors d’une « réunion d’appart » dans une grande maison du Saré à Fourqueux devant une cinquantaine d’électeurs du quartier, pour beaucoup acquis à sa cause et donc favorables à l’annexion de Fourqueux par Saint-Germain. Mais nous y étions quand même, donc les informations qui suivent sont de première main et peuvent être confirmées par des dizaines de témoins. Parmi eux  quelques élus de Fourqueux : Daniel Level, Mark Venus, Nathalie Lesueur et Anne de Jacquelot (NB : nous respectons le caractère privé de la réunion du 04/12 et la photo ci-dessus est tirée du Facebook Live du 28/11).

Un petit regret

Pour Arnaud Péricard, la commune nouvelle a été un dossier « compliqué » et si c’était une bonne décision car « les chiffres le démontrent », « sur la forme ce n’était pas parfait ». Un petit regret donc, peut-être, car non exprimé clairement, sur la non prise en compte de la consultation citoyenne et le rejet d’emblée du recours au référendum local. Petit regret largement compensé par la satisfaction de voir ruisseler des recettes supplémentaires qui permettent de décider de baisses d’impôts pour les habitants chiffrées à 320000 euros / an pour les contribuables de la commune nouvelle dont 250000 euros / an pour les seuls contribuables du « quartier » de Fourqueux. Pour l’essentiel c’est l’effet de la baisse du taux de la taxe foncière aligné sur celui de Saint-Germain (9,97% au lieu de 12,5%) tempérée par une légère hausse de la taxe d’habitation pour ceux qui continuent à la payer (12,39% au lieu de 11,68%) et par le doublement de la TFCE (Taxe Finale sur la Consommation d’Électricité).

Côté économies le bilan est beaucoup moins glorieux : une économie immédiate de 6 ou 7 postes en équivalent temps plein (ETP) dont le plus gros salaire des fonctionnaires territoriaux de Fourqueux (le Directeur Général des Services). Le processus n’est pas terminé et Arnaud Péricard envisage qu’au total une quinzaine d’ETP devrait disparaître à terme (fin 2020). Quinze postes à rapprocher d’un total de 800 agents à Saint-Germain. On est loin des 10% et même des 5% d’économie de masse salariale que l’on serait en droit d’attendre d’une opération qui devait permettre la mutualisation de nombreux services aux habitants.

14,5% de logements sociaux

L’urbanisme est le 2ème motif de satisfaction que le maire tient à faire miroiter à nos voisins de Mareil-Marly et de L’Étang-la-Ville qui résistent encore aux sirènes de la commune nouvelle. Depuis janvier 2019, suite à la fusion, Fourqueux n’est plus carencée en matière de logements sociaux. Avant la création de la commune nouvelle l’objectif assigné pour Fourqueux (comme pour les communes voisines) était d’atteindre 25% de logements sociaux en 2025. Le niveau a été ramené à 20% dans un premier temps, puis à 19% pour Fourqueux dans le cadre de la commune nouvelle (charte projet de territoire de la commune nouvelle). En 2018 Fourqueux était à 12,6%. Selon Arnaud Péricard « Fourqueux est aujourd’hui à 13%, cela va monter à 14,5%, ensuite cela ne changera plus beaucoup ». 14,5% au lieu de 19%, c’est bien noté, mais cela n’a rien d’un engagement ferme et définitif. Finalement l’objectif global de 25% pour Saint-Germain n’est lui-même plus une priorité : « 22% de logements sociaux [pour Saint-Germain commune nouvelle] ça suffit… d’ailleurs Versailles est à 20% ». Comme quoi les oukazes des préfets peuvent être ignorés…

Le projet Jardins, largement documenté sur ce Blog, a été évoqué mercredi soir et le message du maire évolue vers un peu plus de clarté : « Nous avons refusé le projet » « Projet pas viable » « On peut revendre le terrain ». Dont acte. Prochaine étape : le projet Douze arpents, « plus facile à faire, car le périmètre est plus ouvert » estime Arnaud Péricard. Aucune demande de permis de construire n’a été déposée à ce jour et « dès qu’il y aura un projet on demandera aux habitants de venir ».

Trois priorités pour l’action municipale

Pour terminer, mais nous y reviendrons, voici les trois priorités d’action municipale qui seront certainement au coeur de la prochaine campagne d’Arnaud Péricard pour le scrutin du 15 mars :

Scolarité : Saint-Germain accueille 11 lycées, 23000 élèves (tous cycles confondus) pour 45000 habitants, c’est un record en Europe. D’où des attentes fortes en matière d’équipements et de sécurité notamment.

Développement durable : veiller à l’interpénétration entre ville et forêts. La forêt de Saint-Germain vient d’être classée, prochaine étape : la forêt de Marly. En zone urbaine il faut désimperméabiliser l’espace public, à commencer par le ru de Buzot et la place de la Grille à Fourqueux.

Patrimoine & culture. Il n’existe que 4 secteurs sauvegardés en région parisienne : Paris quartier du Marais, Paris quartier des ministères dans le 7ème arrondissement, Versailles et Saint-Germain-en-Laye. C’est un atout que le potentiel candidat veut davantage mettre en valeur.

Enfin nous nous devons de signaler que Arnaud Péricard a constaté « la vigueur associative qui existe à Fourqueux ». Et comme cette observation a été adressée aux Fourqueusiens présents à la réunion de mercredi soir immédiatement après son commentaire sur les difficultés rencontrées pour mener à bien la fusion, voilà qui nous va droit au coeur. Merci Fourqueux-Citoyen !

2 commentaires sur “«Sur la forme cela n’était pas parfait» (la fusion de communes)

  1. Aucun commentaires concernant la non application de la charte de gouvernance qui prévoyait des réunions de l’ancien conseil municipal de Fourqueux !!! les économies pour Fourqueux (diminution de la taxe foncière) sont absorbées par l’augmentation de la taxe sur l’électricité (x2) soit un bilan global négatif pour les habitant de Fourqueux qui n’ont pas le choix de leur énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.