Solidarité avec les soignants

La crise sanitaire du Covid-19 (Coronavirus) frappe la France de plein fouet et le personnel soignant est en première ligne, au chevet des malades. Sur Twitter, les messages de soutien et de reconnaissance à leur encontre se multiplient.

Le hashtag #Onapplaudit a par exemple rencontré un vrai succès. Les internautes l’ont utilisé pour encourager tous les Français à se mettre à leur fenêtre, pour applaudir les médecins, infirmiers et autres aides-soignants du pays et les remercier de leur dévouement.

Fourqueux-Citoyen s’associe, bien évidemment, pleinement à cette initiative et vous propose de faire la même chose chaque soir à 20h… Nous leur devons bien ces quelques instants de remerciements.

Faites passer le message à vos amis et voisins en relayant cette belle initiative citoyenne… Nous espérons entendre l’écho de vos applaudissements dans tout Fourqueux, dès ce soir !

Merci à vous et merci pour eux ! ! !

1 commentaire sur “Solidarité avec les soignants

  1. Cette initiative me parait en effet un grand moment d’humanité, de solidarité encourageante en cette période si rude pour l’ensemble des personnels soignants qui s’engagent dans un combat homérique pour tenter de nous protéger mais aussi de redonner vie à grand nombre d’entre nous qui aujourd’hui sombrent dans la désespérance.
    Il ne fait aucun doute que ces grognards de l’ombre ont toutes et tous besoin de nos encouragements les plus reconnaissants. Mais faut-il aussi rappeler que certains d’entre nous, fièrement jugés sur leurs balcons déjà fleuris, faut-il voir le signe d’un printemps renaissant, ou présents aux fenêtres ouvertes sur un monde titubant, celles et ceux qui avec ferveur clapent dans leurs mains en hommage à ces héros ne sont-ils pas aussi parfois celles et ceux qui bravent les recommandations et les interdits s’autorisant à ne pas respecter avec tout le scrupule attendu les consignes du confinement, mettant en danger leur vie et celle de leurs proches mais également mettant en grande difficulté tous ces combattants qui sans compter et au péril de leur santé et de leur vie nous permettent d’espérer.
    Alors tentons d’être cohérents, le plus grand hommage que nous pouvons leur rendre est d’abord, à mon sens, celui d’un civisme exemplaire, de la responsabilité individuelle et collective qui semble nous faire défaut, étouffés parfois par cet individualisme qui tutoie effrontément l’égoïsme, le plaisir personnel marginalisant l’intérêt collectif et le vivre ensemble.
    Alors oui je peux comprendre les angoisses de chacun, l’isolement de l’âme et de l’être est un vrai défi à relever dans un monde que notre génération préservée jusque-là n’a connu que mobile et rythmé, mais l’essentiel n’est-il pas demain quand après le tourment viendra rayonnant l’apaisement.
    Alors oui je continuerai à les nourrir de mes engagements le soir à la tombée des nuits étoilées mais je les assure aussi de ma volonté de vouloir les préserver, de vouloir les assister au mieux dans le combat âpre qu’ils mènent chaque jour en me protégeant, en protégeant les miens et les autres, en les protégeant aussi, simple acte citoyen, celui d’appliquer avec la plus grande attention et le plus profond respect les règles d’une vie communautaire et salutaire.
    Nous pourrons alors sur nos balcons fleuris ou nos fenêtres ouvertes sur le monde inspirant, applaudir celles et ceux qui ont vaincu, fiers d’avoir pu y contribuer.

    Hervé PENNANEC’H

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.