Pour une réelle démocratie participative au sein et au-delà du territoire de Fourqueux

Communiqué de Presse du 21 janvier 2019

A l’heure du Grand Débat National prôné par le Président de la République et au vu des informations publiées en ce début d’année, Fourqueux-Citoyen souhaite rappeler des faits relatifs à l’avènement de la Commune Nouvelle de Saint-Germain-en-Laye et préciser son positionnement pour l’avenir.

Processus de décision

Le 1er janvier 2019 a vu la mise en place de la commune « nouvelle » créée entre Saint-Germain-en-Laye et Fourqueux. Ce projet qui s’apparente à une absorption pure et simple a été mené en 6 semaines, à la suite de la sortie de 2 des communes – Mareil-Marly et L’Etang-la-Ville qui faisaient partie du projet initial de fusion à 4 ; et ce sans la moindre réunion pour en débattre avec la population – seulement un simulacre de réunion d’information – et sans aucun document chiffré sur les évolutions possibles.

Contrairement à ce que proclament les maires des 2 communes, il ne s’agit nullement d’une union de cœur et de raison, mais bien d’un mariage imposé à travers un déni de démocratie, déni de démocratie qui a outré de très nombreux Fourqueusiens et conduit à la création d’un collectif transformé depuis en association Fourqueux Citoyen. Les élus qui ont décidé de faire de Fourqueux un quartier de Saint-Germain-en-Laye ont refusé à 2 reprises de tenir compte de l’opposition majoritaire des Fourqueusiens. Le 30 septembre 2018, lors de la « Grande consultation citoyenne » organisée et dénommée ainsi par le Maire de Fourqueux Daniel Level, le résultat était sans équivoque puisque 68,6% des votants se sont exprimés contre la ‘fusion’ telle que proposée. Au 17 décembre 2018, la pétition lancée deux mois plus tôt par Fourqueux-Citoyen et NEF pour confirmer cette opposition avait recueilli la signature de 50% des électeurs habitants de Fourqueux (1604 signataires).

Votée par le conseil municipal de Fourqueux à une très courte majorité (15 voix pour sur 27 conseillers), et sans aucune opposition pour celui de Saint-Germain en Laye pour les habitants de laquelle cette fusion n’a quasiment aucune conséquence, cette fusion était officialisée par le préfet des Yvelines qui en signait l’arrêté le 19 décembre… sans avoir même daigné recevoir notre association malgré nos multiples demandes et relances.
Déterminés à faire valoir nos droits, nous avons déposé une requête en arrêté suspension au tribunal administratif le 27 décembre, sur la base de nombreuses irrégularités tant sur le fond que sur la forme. Le tribunal l’a rejetée dès le 28 décembre, sans même accorder une audience pour plaider le dossier, décision dont l’orientation et la promptitude posent question ! Le recours en annulation déposé simultanément à la requête en référé subsiste et le dossier en sera nourri de toutes les incongruités que ne manquera pas d’entraîner cette fusion précipitée, telles que celles déjà constatées lors des premiers pas de la commune nouvelle.

En effet si les discours de vœux du maire de Saint-Germain et de l’ancien maire de Fourqueux, Daniel Level, ont été particulièrement lénifiants et assortis de vagues promesses de réconciliation et de premières mesures annoncées particulièrement insignifiantes, et qui auraient pu être mises en œuvre sans fusion, les premières réunions du Conseil Municipal unique ont clairement démontré que l’intendance n’avait pas suivi.
Notre association Fourqueux Citoyen a donc la volonté de continuer dans la voie qui a conduit à sa création.

Grand Débat National : Citoyens d’avenir

Cependant notre association Fourqueux-Citoyen a également la volonté de s’inscrire dans le temps pour mener la mission que lui confère son objet, à savoir la promotion et le développement d’une réelle démocratie participative au sein et au-delà du territoire de Fourqueux.
Ces actions qui fédèrent les nombreux adhérents de notre association et, au delà de ceux-ci, le cercle encore plus grand de ses sympathisants, va notamment se traduire par l’exigence de transparence et concertation qui s’est fait jour à travers tout le territoire et a conduit au lancement du Grand Débat National.

Pour notre territoire, il s’agit d’obtenir que les citoyens soient consultés sur les grands dossiers d’évolution des territoires, qu’ils reçoivent des informations explicatives sur certaines décisions passées pour éviter dans le futur les erreurs parfois commises. C’est-à-dire la mise en œuvre par nos élus locaux d’une pratique en rupture avec celle subie depuis des années et portée à son paroxysme dans le processus de fusion.
Notre association portera ainsi un engagement à être un acteur attentif et vigilant au sein de la Commune nouvelle, agissant pour plus de transparence, en liaison avec un maximum de nos concitoyens, participant au Grand Débat National et à tout mouvement qui puisse être vecteur de réflexion, d’échange et de promotion sur toutes les questions liées à la démocratie, à la citoyenneté, au développement et à l’organisation des territoires.

Nous vous tiendrons informés à ce propos de nos initiatives et de nos actions à venir.

1 commentaire sur “Pour une réelle démocratie participative au sein et au-delà du territoire de Fourqueux

  1. Pour ceux et celles qui pense que le « Grand débat » n’est pas fiable et piloté par et pour le gouvernement, il y a le site du « Vrai débat » créée par des citoyens sans étiquette politique. Simple et facile pour ceux qui ne peuvent pas participer aux débats programmés par l’État.

    https://le-vrai-debat.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.