Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs les Conseillers municipaux,

Pour croire avec certitude, il faut commencer par douter.
Citation de Stanislas Leszczynski ; Le philosophe bienfaisant (1764)

Le 19 novembre vous vous apprêtez à voter pour un événement majeur : LA FUSION AVEC SAINT GERMAIN EN LAYE. Il semble qu’une grande majorité des habitants de Fourqueux ne soit pas favorable à ce projet tel qu’il est présenté.

Cette pétition de Fourqueux Citoyen n’est pas certes un référendum mais une démonstration de la force des habitants de Fourqueux qui s’expriment pour le NON.– Je ne peux pas croire Mesdames, Messieurs les Conseillers municipaux que vous ne pouvez pas ignorer ce NON majoritaire.

– Je ne peux pas croire Mesdames, Messieurs les Conseillers municipaux que vous ne pouvez pas voter librement et SANS CONTRAINTE ce que vous pensez.

– Je ne peux pas croire Mesdames, Messieurs les Conseillers municipaux qu’aujourd’hui, vous laisserez ainsi cette charmante ville à l’abandon d’une grande ville qu’est Saint Germain en Laye.

– Je ne peux pas croire que vous abandonnerez la charge qui vous incombe : servir votre VILLE.

Jacques CHIRAC disait :
Le droit de vote, ce n’est pas l’expression d’une humeur, c’est une décision à l’égard de son pays, à l’égard de ses enfants.

Ne déniez pas cette pétition comme vous avez balayé d’un revers de main la consultation citoyenne qui a voté pour le NON à 67%.

Je crois en vous Mesdames, Messieurs les Conseillers municipaux : Votez pour l’avenir de nos enfants, pour notre avenir. NE NOUS ABANDONNEZ PAS.

Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs les Conseillers municipaux en l’assurance de salutations distinguées.

Alain BOURGE
Père de famille de trois enfants et amoureux de sa ville
Terres fleuries

2 commentaires sur “Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs les Conseillers municipaux,

  1. J’habite à Fourqueux depuis 1985. Mes enfants qui ont grandi à Fourqueux habitent Fourqueux. Mes petits enfants aussi. Si nous avons choisi Fourqueux c’est parce que Fourqueux n’est pas Saint Germain! Nous ne voulons pas être l’appendice de Saint Germain.

    1. Je suis fier de faire partie du Collectif Fourqueux Citoyen. Notre engagement a permis de récolter 1500 signatures électroniques et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Continuons notre combat contre le déni de démocratie et pour le respect de la volonté des Fourqueussiens de choisir une autre voie que cette fusion avec Saint-Germain en Laye. Nous ne sommes pas contre une fusion mais pas dans ces conditions sans consultation citoyenne.

      Si nous avons besoin de transformer l’essai, nous devons continuer sans relâche notre action.

      Alain Bourge
      Terres Fleuries
      Moyenne d’âge de la famille 23,6 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.