« Cette précipitation pour supprimer notre commune est très surprenante ». Lettre ouverte d’un Fourqueusien

Mesdames, Messieurs,

Suite à la consultation organisée par la municipalité le 30 septembre, les chiffres montrent donc nettement qu’une majorité des habitants de Fourqueux ne souhaitent pas ou plutôt ne souhaitent plus se fusionner avec Saint-Germain-en-Laye.

A titre personnel au départ je n’étais pas contre un regroupement de plusieurs communes dont Fourqueux avec Saint-Germain : et ceci d’autant plus que j’ai été élu de Saint-Germain-en-Laye pendant 18 ans.

Mais les départs de Mareil et de L’Etang m’ont fait changer d’avis. Un regroupement de plusieurs communes, pourquoi pas; mais une absorption de Fourqueux par Saint-Germain : je n’en vois plus l’intérêt.

D’autant plus que Fourqueux est située géographiquement au bout de Saint-Germain et situé donc derrière le quartier du Bel-Air. Ce quartier dont je me suis occupé quand j’étais élu de Saint-Germain, ce n’était pas le plus facile à gérer.

Par notre absorption de Fourqueux par Saint-Germain, et compte tenu de la différence de la taille de la population de ces deux communes, nous deviendrons une annexe du quartier du Bel-Air de Saint-Germain, et ceci rapidement. Lire la suite « « Cette précipitation pour supprimer notre commune est très surprenante ». Lettre ouverte d’un Fourqueusien »

« Monsieur le Maire avec tout votre conseil, écoutez-nous et respectez-nous, respectez-vous !». Lettre ouverte d’une Fourqueusienne

Monsieur le Maire,

Votre attitude et déclaration le lundi suivant la consultation de dimanche 30 septembre sont un véritable DÉNI DE DÉMOCRATIE ! Vous avez déclaré avoir eu 62% de gens favorables à la fusion cet été ? A vrai dire selon votre journal, seuls 259 Foulqueusiens sur 3996 habitants se sont exprimés (disons sur 2000 habitants en âge de voter) où 24% sont tout à fait d’ accord et 33% plutôt d’ accord pour la création d’une commune nouvelle soit je vous l’accorde 57 % d’avis favorables et non 62 % comme vous l’annoncez par erreur c’est-à-dire 147 foulqueusiens seulement sont favorables a votre projet sur 2000 votants potentiels, c’est peu ne croyez-vous pas ?

Par contre dimanche dernier 615 personnes se déplacent et s’ expriment c’est-à-dire trois plus et 67,59 % des votants s’opposent à ce projet de fusion c ‘est-à-dire 415 personnes ! Une personne sur quatre dit non, que vous balayez de la main en affirmant que la participation est faible 18% selon vous ; si je compte 2000 votants potentiels sur une population de 3996 habitants cela représente 21 % alors que votre première consultation ne représente que 7 % de la population, référence sur laquelle vous vous appuyez pour justifier votre volonté de continuer ce projet !

Monsieur le Maire les mathématiques n’ont jamais été ma « cup of tea » mais là vraiment vous nous prenez pour des idiots incapables de calculer ou pour des trop vieux ne se souvenant plus de leurs tables de multiplication ? Cela n’incite pas à croire à vos tableaux d’évaluation future de notre commune et votre mauvaise foi démolit vos propos : « sachez que je serai attentif aujourd’hui et demain aux orientations que vous nous donnerez  » Nous vous l’avons donné, Monsieur le Maire, l’orientation souhaitée c’est le retrait de ce projet : argument numéro 1. Lire la suite « « Monsieur le Maire avec tout votre conseil, écoutez-nous et respectez-nous, respectez-vous !». Lettre ouverte d’une Fourqueusienne »

« Je vous suggère de vous en remettre au peuple souverain ». Lettre ouverte d’un Fourqueusien

Monsieur le maire,

Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,

Je sais que nombre de vos administrés vous ont adressé par email, par courrier ou de vive-voix leur opinion, parfois en vous soutenant dans la démarche d’une commune nouvelle, parfois en s’y opposant, souvent en exprimant leurs inquiétudes et, j’ai pu le constater, en vous soumettant des propositions. Parmi ces propositions, celle d’améliorer la qualité des informations écrites destinées à la population m’a paru pertinente parce qu’il est important, quelle que soit la décision qui appartient au conseil municipal, qu’un choix aussi conséquent pour l’avenir de notre commune se fasse en ayant sans relâche informé la population des opportunités, des coûts, des choix et des conséquences.

Il se trouve que vous avez souhaité, dans un esprit de concertation que je salue et soutiens, obtenir l’opinion de la population à deux reprises. Une première consultation en ligne, cet été, a révélé que 52% des répondants fourqueusiens étaient favorables à la fusion des 4 communes, soit un échantillon de 138 personnes favorables. Le dimanche 30 septembre, 67% des personnes qui ont participé à la consultation se sont déclarées opposées à la fusion de nos 2 communes, soit 415 de nos concitoyens inscrits sur les listes électorales.

Dans un article publié jeudi dans Le Parisien, dans lequel vos propos sont rapportés, vous remarquez à propos de cette seconde consultation « une participation faible de 18 % », en rappelant les « 62 % (sic) de gens qui y étaient favorables cet été » et précisez « comme dit le proverbe : qui ne dit mot consent. Les gens nous font confiance. Ne sont venues que les personnes qui sont contre et la plupart n’ont pas d’arguments à avancer ».

Pour ma part, je ne peux que souscrire à l’analyse que la participation est faible, mais c’est un fait pour les participations aux deux consultations. On ne saurait se prémunir de la faible participation dans un sens et se réjouir d’un vote dans l’autre sens avec une participation encore plus faible.

En réalité, nul ne sait ce que pense et souhaite la population de Fourqueux à ce jour. Dire que la population est contre la fusion en l’état du projet parce qu’une minorité active se mobilise est une généralisation aventureuse. De même penser que la population soutient la fusion parce qu’une majorité silencieuse ne s’est pas exprimée lors de la consultation alors qu’elle vous avait élus avec 56,58% des voix en 2014 est une distorsion de la réalité. Lire la suite « « Je vous suggère de vous en remettre au peuple souverain ». Lettre ouverte d’un Fourqueusien »

« Ce projet [de fusion] n’est qu’une chimère ». Lettre ouverte d’un Fourqueusien

Monsieur le Maire,
Mesdames, messieurs les conseillers municipaux,

Partisan de longue date de votre politique et de vos actions, je ne peux pas vous suivre dans ce projet d’absorption.

L’enquête clandestine publique sur Internet est contestable et donc non recevable en l’état car trop peu d’internautes (et sont-ils tous de Fourqueux ?) y ont participé. La consultation citoyenne de dimanche dernier, largement favorable au statu quo, est reniée.

Nous apprenons que le périmètre de ce projet à complètement changé. Il s’agit maintenant d’une absorption pure est simple de Fourqueux par Saint-Germain dont les avantages financiers sont dérisoires versus le budget de cette commune envisagée et l’espoir de ruissellement sur ce qui serait le quartier de Fourqueux. Les avantages que pourraient procurer ce projet sur le cadre de vie ne sont que des promesses électorales qui n’engagent que ceux……

Je ne sais pas si vous envisagez d’être un jour Maire de Saint-Germain, mais je et nous souhaiterions que vous restiez simplement Maire de Fourqueux où il fait bon vivre depuis plus de 40 ans.  Ce projet n’est qu’une chimère. Il existe d’autres solutions.

Il n’y a donc pas urgence à faire voter un projet dont nous ne sommes pas sûrs qu’il ait l’adhésion des fourqueusiens.

Bien amicalement

Jean-Louis Spencer