REVUE DE PRESSE LOCALE ET CITOYENNE

Fuite de biogaz au Siaap : le préfet et les maires informés tardivement

16/11/2022

« Un incident, totalement passé sous silence par le Siaap, a eu lieu sur son site des Yvelines en octobre dernier. 4 tonnes de biogaz ont été relâchées dans l’atmosphère. Le préfet a pris un arrêté de mise en demeure contre l’exploitant.

« […] Incompréhensible quand on sait que le plan particulier d’intervention (PPI) attaché à cette station d’épuration, la plus grande d’Europe, englobe bien évidemment les trois communes sur lesquelles se trouvent les 600 ha de l’usine (Saint-Germain-en-Laye, Achères et Maisons-Laffitte), mais aussi 1 commune limitrophe dans les Yvelines (Conflans-Sainte-Honorine) et 4 autres dans le département voisin du Val-d’Oise (Herblay, La Frette-sur-Seine, Cormeilles-en-Parisis et Montigny-lès-Cormeilles).

« Il aura fallu attendre plus de 10 jours pour que le Siaap se décide enfin, le 21 octobre, à signaler l’incident aux services de l’État qui n’ont pas cru bon, non plus, d’en informer les populations.

« […] Lorsque les services de l’État ont enfin été mis au courant, ils ont immédiatement diligenté une inspection de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement, de l’aménagement et des transports d’Ile-de-France (DRIEAT).

« Elle a eu lieu le 21 octobre et elle a relevé un certain nombre d’incidents, de mauvaises gestions. »

« […] Après l’envoi de la DRIEAT sur le site, la seconde mesure prise par le préfet a été de demander à Jehan-Éric Winckler de réunir en urgence la commission de suivi de site. Cette instance regroupe l’État, les collectivités, l’exploitant et différentes associations et se réunit une fois par an en temps normal. Tous les protagonistes se retrouveront en sous-préfecture de Saint-Germain-en-Laye le 17 novembre

A la question :

Cet incident n’aurait-il pas dû faire l’objet d’une communication via le dispositif FR-Alert ?

Réponse du Siaap :

« L’alerte des populations est déclenchée lorsque les conséquences d’un événement, ici de nature industrielle, sont susceptibles de dépasser les limites de l’usine et de faire courir un risque aux populations riveraines ce qui nécessite alors de les informer des comportements à adopter pour se protéger. Dans pareille situation, un « plan particulier d’intervention » (ou PPI) est mis en œuvre. Le PPI décrit les actions et les mesures requises pour gérer le danger que représente l’évènement industriel. Dans le cas présent, il n’a jamais été question que le dégagement de biogaz représente un risque pour les personnes extérieures à l’usine. C’est pourquoi le dispositif n’a pas eu à être enclenché. »

Lien vers l’article sur 78actu

Agenda local & citoyen

Sep
10
sam
Jour entier 185 ans du rail à Saint-Germain-... @ Espace Ducastel-Vera
185 ans du rail à Saint-Germain-... @ Espace Ducastel-Vera
Sep 10 – Déc 11 Jour entier
185 ans du rail à Saint-Germain-en-Laye @ Espace Ducastel-Vera
Une petite exposition intéressante sur le train (et le tram) à Saint-Germain. De la première ligne destinée uniquement au transport des voyageurs Paris/Saint-Germain-en-Laye (1837) au Tram13 Saint-Germain RER/Saint-Cyr (2022). Et[...]

Commentaires Récents

Recevoir nos informations