La Magie de Noël continue…

La parution de notre précédent article (ici) nous a valu plusieurs signalements d’illuminations dont nous n’avions pas de photos.

Vous trouverez donc ci-après de nouvelles vues de la beauté de Fourqueux la nuit tombée. N’hésitez pas à nous communiquer (contact@fourqueux-citoyen.fr) vos propres photos que nous publierons alors avec plaisir.

Excellent Noël à vous tous !

(cliquer sur les flèches à droite ou gauche pour faire défiler)

previous arrow
next arrow
Slider

Magie de Noël à Fourqueux

Zauber der Weihnachtszeit

Magic of Christmas

Magia de la Navidad

Magia di Natale

Magie van kerst

Mágica de Natale

Magia Swiat Bozego Narodzenia

(…)

Il y a tant de façons d’exprimer la Magie de Noël dans notre village international de Fourqueux !

Fourqueux est une commune où il fait bon vivre grâce à cette ambiance si particulière à laquelle les Fourquesiennes et Fourqueusiens contribuent grandement qu’ils soient jeunes ou plus âgés, français ou étrangers, récemment installés ou natifs du village.

Bonnes et heureuses fêtes de Noël

… et n’oublions pas ceux qui sont seuls ou isolés !

Un grand merci à toutes celles et ceux qui participent aux illuminations de notre belle commune : ils mettent des étincelles dans les yeux des petits et des plus grands.

Cliquer sur les flèches à droite ou gauche pour faire défiler les photos :

previous arrow
next arrow
Slider

Document : Arnaud Péricard semble ignorer ce qui se passe à Fourqueux

Cela se passait jeudi soir, au cours du conseil municipal de Saint-Germain-en-Laye (apparemment le dernier de la mandature) et nous avons assisté à une intervention plus que surprenante du maire de la Commune Nouvelle, Arnaud Péricard.

Matthieu Cadot (élu NEF), intervient pour s’indigner des conditions dans lesquelles les attributions de subventions aux associations de Fourqueux au titre du budget 2020 ont été réalisées. Une affaire apparemment rondement menée, à huis clos, entre le maire adjoint de la commune déléguée de Fourqueux (chargé de la vie associative) et le maire délégué de Fourqueux. Aucun débat donc, aucune confrontation ou contre-proposition et les élus « minoritaires » exclus de fait de ce petit arrangement. Le maire de Saint-Germain-en-Laye Commune Nouvelle n’y trouve rien à redire alors qu’il s’émerveillait encore récemment du dynamisme de la vie associative dans son « quartier » de Fourqueux. Le maire-délégué de Fourqueux justifiant avec aplomb qu’il « y avait un problème de temps ! »…Pourtant, pour le budget 2019, on était allé encore plus vite tout en respectant les règles de base de prise en compte des travaux des commissions municipales.

Mais pourquoi s’indigner ? Toutes les associations n’ont elles pas eu ce qu’elles voulaient ou presque !… Lire la suite « Document : Arnaud Péricard semble ignorer ce qui se passe à Fourqueux »

Budget politique et Cagnotte provisoire… ne pas se fier aux apparences !

Le conseil municipal de Saint-Germain-en-Laye Commune Nouvelle du jeudi 19 décembre 2019 a voté le budget « primitif » 2020 de la collectivité. Habituellement on prend son temps, jusque février ou mars pour voter ce budget. Mais la perspective de l’élection municipale du 15 mars 2020 change la donne. Et comme la fusion avec Fourqueux est une très très bonne affaire -nous l’avons déjà souligné ici-, il faut vite mettre en exergue ce profit exceptionnel (à nos dépens, nous Fourqueusiens) avant d’entrer en campagne électorale dès le début du mois de janvier.

Mais Laurent Paul (élu NEF), est venu, jeudi soir, fort justement entamer l’auto-satisfaction de la majorité municipale. Nous avons extrait ci-dessous la vidéo de son intervention et la réaction peu conciliante d’Arnaud Péricard (à vous de juger) ce que déplore ensuite Anne Gommier (élue ‘minoritaire’ de droite).

La plupart des surplus de recettes procurés par l’annexion de Fourqueux sont en effet ponctuels ou très provisoires. Laurent Paul a raison de le souligner : bientôt ces « récompenses » à la création de la Commune Nouvelle seront oubliées… et on devra supporter à Fourqueux dès 2021 ou 2022 le train de vie de la ville royale.

Un an après… une fin de mandat cahotique

Il y a tout juste un an, lors d’un ultime conseil municipal convoqué d’urgence le 17 décembre 2018, un groupe d’élus, embrigadés derrière le maire Daniel Level, approuvait l’annexion de notre « village » par Saint-Germain-en-Laye au sein d’une Commune Nouvelle du même nom. L’annexion de Fourqueux était prononcée par 15 voix contre 10 et 2 abstention/enveloppe vide.

 

Nous avons tous en mémoire cette séance tragique d’autodestruction, contre l’avis massif et majoritaire des habitants de Fourqueux, sans réels débats de fond et sans véritable légitimité. Un an après on peut regretter que rien n’ait été fait pour ramener la paix et la sérénité dans notre village.

La charte de gouvernance de la Commune Nouvelle prévoyait l’installation d’un conseil communal rassemblant les 27 élus de Fourqueux. Une sorte de conseil municipal de la commune déléguée au plus proche des habitants (comme avant !). Il aurait pu délibérer en séance publique du règlement local de publicité -comme le suggérait Arnaud Péricard lui-même lors d’un récent conseil municipal- ou sur les subventions aux associations du désormais « quartier » de Fourqueux. Ce conseil communal n’a jamais été installé et ne le sera pas avant les élections municipales de mars prochain. Il risque fort de ne jamais voir le jour compte tenu de l’absence de volonté du désormais « maire délégué » Daniel Level.

Ce lundi 16 décembre, ces mêmes 27 élus de Fourqueux étaient convoqués pour une commission générale, bien à l’abri du public ! Et il a délibéré… Lire la suite « Un an après… une fin de mandat cahotique »

La vidéosurveillance est arrivée… très discrètement à Fourqueux !

C’était prévu dans le plan d’investissements de 21 millions d’euros de Saint-Germain-en-Laye pour 2019 : installation de 8 nouvelles caméras de vidéosurveillance dans l’espace public dont les 2 premières pour Fourqueux.

Elles sont désormais en place. L’une près de la mairie à l’angle de la place de la Grille et de la rue des 3 Quignons. L’autre à l’angle de la rue de Saint-Nom et de la rue Carnot (face au Britanny). Lire la suite « La vidéosurveillance est arrivée… très discrètement à Fourqueux ! »

Fourqueux-Citoyen prêt pour de nouveaux combats !

Mardi 3 décembre, notre association Fourqueux-Citoyen tenait une Assemblée Générale Extraordinaire à la salle des fêtes de Mareil-Marly.

Cette AGE était convoquée pour valider la modification des statuts et l’adoption d’un règlement intérieur afin d’avoir plus de souplesse dans le fonctionnement et d’élargir l’objet de notre association. Sur nos 150 adhérents, 63 étaient présents ou représentés, garantissant sans problème le quorum requis pour cette AGE.

Les nouveaux statuts et le règlement intérieur associé ont été adoptés à l’unanimité. Lire la suite « Fourqueux-Citoyen prêt pour de nouveaux combats ! »

«Sur la forme cela n’était pas parfait» (la fusion de communes)

Soutenu à la fois par LaREM et Les Républicains, Arnaud Péricard ne s’est pas encore déclaré candidat à sa propre succession à la mairie de Saint-Germain en mars prochain. Mais ce mercredi il rodait déjà ses arguments de campagne lors d’une « réunion d’appart » dans une grande maison du Saré à Fourqueux devant une cinquantaine d’électeurs du quartier, pour beaucoup acquis à sa cause et donc favorables à l’annexion de Fourqueux par Saint-Germain. Mais nous y étions quand même, donc les informations qui suivent sont de première main et peuvent être confirmées par des dizaines de témoins. Parmi eux  quelques élus de Fourqueux : Daniel Level, Mark Venus, Nathalie Lesueur et Anne de Jacquelot (NB : nous respectons le caractère privé de la réunion du 04/12 et la photo ci-dessus est tirée du Facebook Live du 28/11). Lire la suite « «Sur la forme cela n’était pas parfait» (la fusion de communes) »

L’annexion de Fourqueux est une excellente affaire… pour Saint-Germain !

On l’avait déjà analysé, mais ça fait mal de l’entendre en plein conseil municipal de Saint-Germain-en-Laye Commune Nouvelle… officiellement confirmé de la part d’un élu d’opposition*, conforté par le maire.

Aucun mot de leur part pour dire les avantages apportés aux habitants de Fourqueux… car ils ont bien du mal à les identifier.

Aucune demande de prise de parole de la part de l’ancien maire de Fourqueux pour s’expliquer, pour dire qu’il aurait agi dans l’intérêt de ses administrés… car les avis et intérêts des Fourqueusiens n’ont pas été pris en compte .

Aucune intervention pour dire que cette annexion était souhaitée par une majorité des habitants de Fourqueux… car, bien sûr, ce n’est pas vrai, la ‘grande consultation citoyenne’ municipale (2 sur 3 contre) et la pétition citoyenne (plus de 50% des habitants contre) ayant manifesté leur rejet.

Cela s’est passé jeudi dernier à l’occasion du débat sur le Rapport d’Orientation Budgétaire 2020. Rapport qui montre bien que, côté charges, la fusion de communes n’apporte aucune économie, la masse salariale continuant même à progresser légèrement en 2020 (+0,6%).

Vous pouvez retrouver la vidéo du conseil municipal et la liste des délibérations sur cette page. L’intervention de Pascal Lévêque est à 2h26.


(*) Pascal Lévêque, conseiller municipal, conseiller communautaire, groupe Saint-Germain Autrement (gauche).

Une demande toujours non satisfaite de plus de démocratie locale

Depuis la révolte des gilets jaunes démarrée il y a un an, suivie par le grand débat national, une demande de plus de démocratie locale et participative s’est clairement manifestée et a été largement relayée par les médias et même par les élus en place.

Ensuite deux textes de lois ont été examinés par le parlement au cours de l’été et l’automne (le second texte est toujours débattu). Et si on les examine d’un peu plus près ils n’apportent rien à la démocratie locale. Ils renforcent les prérogatives des maires au sein des intercommunalités (conseil des maires), ils les protègent mieux (assurances), les indemnisent mieux dans certains cas. Plus un paquet de mesures d’ajustement qui n’ont guère d’intérêt pour ce qui nous concerne. Pourquoi pas… mais est-ce bien du domaine de la Loi ?

Et on s’impatiente. Quand arrivera ce supplément de démocratie basique, du quotidien, de la vie locale, citoyenne tant attendu ? L’exigence par exemple du référendum pour les habitants concernés en cas de fusion de communes ? Certainement pas dans la loi Gatel ou la loi relative à l’«Engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique». Toutes deux semblent directement dictées par l’Assemblée des Maires de France ou quelques sénateurs influents. On y relève même des dispositifs qui vont à l’encontre des recours citoyens. 

Ainsi dans la loi Gatel on relève une plus grande liberté d’organisation des communes nouvelles quitte à supprimer rapidement mairies annexes et communes déléguées.

Dans la loi «Engagement dans la vie sociale et proximité de l’action publique» (qui n’est pas encore définitivement votée) on lit avec un certain effroi ce passage :

Pour assurer la sécurité juridique de leurs actes, les collectivités locales peuvent demander aux préfets des « conseils de légalité » sous la forme de prises de position formelle. Le but de cette disposition est d’étendre le rescrit administratif aux collectivités pour l’exercice de leurs compétences. Les actes pris conformément à la position exprimée par le préfet l’empêcheront par la suite de les déférer au tribunal administratif.

Est-ce que cela veut dire qu’une délibération de conseil municipal approuvant une fusion de communes sans consultation citoyenne pourra ainsi être validée définitivement sans recours possible au niveau du préfet et avec encore moins de chances d’obtenir gain de cause auprès du tribunal administratif ? On peut le craindre. Une fois de plus, sous couvert de lois dont les intitulés accrocheurs laissent espérer des améliorations démocratiques et citoyennes ont découvre des dispositions qui vont à l’encontre des attentes pour une réelle démocratie participative.


Pour en savoir plus :

Loi Gatel : La loi « Communes Nouvelles » expliquée aux élus – Qu’est-ce qui change ?

Loi « Engagement dans la vie sociale et proximité de l’action publique »

 

Faites c’que j’dis, pas c’que j’ai fait !

Génération Terrain est une jeune association d’élus des Yvelines qui cherche à s’étendre désormais sur tout le territoire national. En vue des élections municipales de mars 2020 elle vient de décerner son label à 15 candidats ou pseudo-candidats têtes de liste potentiels même s’ils ne se sont pas encore déclarés.

Le mouvement s’est fait connaître surtout durant les manifestations des gilets jaunes par la voix de ses fondateurs Karl Olive (maire de Poissy) et Arnaud Péricard (maire de Saint-Germain-en-Laye commune nouvelle). Ils sont désormais respectivement Président et Président délégué de Génération Terrain.

Se regrouper entre élus, partager les expériences et les bonnes pratiques, rien à redire… Mais très vite on relève des contradictions dans la démarche.

Lors de l’assemblée générale du 10 octobre à Poissy de l’association politique a été publiée une charte. Charte que les élus badgés Génération Terrain seront tenus de respecter au cours de leur mandat s’ils deviennent maires en mars prochain.

Chacun ici connaît l’aversion d’Arnaud Péricard pour le référendum local dont il n’a pas voulu dès le départ pour valider la fusion des communes de Saint-Germain-en-Laye et de Fourqueux. Et là, dans la charte dont il est le co-auteur, voilà que cette absolue nécessité de participation citoyenne « pour des sujets qui relèvent de la compétence de la ville » (on est en plein dans le mille !) apparaît en bonne place écrite noir sur blanc. Le référendum local n’est plus un gros mot quand on entre en campagne électorale.

Daniel Level 12 – Arnaud Péricard 3

Le score est sans appel ! Le maire délégué de la commune déléguée de Fourqueux s’affiche partout…

Si notre calcul est exact, D. Level apparaît 12 fois en photo dans l’ A Propos de Fourqueux Village international n°267 et pas moins de 4 fois à la Une de celle-ci . Cette publication dont il est le Directeur de la Publication ne comporte pourtant que 8 pages. 

Paru le même jour, le Journal de Saint-Germain n°755 qui lui comprend 12 pages est à saluer pour sa retenue en période quasi pré-électorale. Il ne contient en effet que 3 photos d’Arnaud Péricard (maire de la commune nouvelle Saint-Germain-en-Laye) : Aucune en Une et une de celles-ci à l’occasion de la célébration d’un mariage.

C’est un adhérent fondateur de Fourqueux-Citoyen qui nous a alerté ce samedi à ce sujet, nous faisant part de sa surprise en comparant les deux parutions arrivées en même temps dans sa boîte aux lettres en cette fin de semaine. Cet étalage, cette propagande sont plutôt mal venus de la part de celui qui est le principal artisan de la disparition de la commune de Fourqueux au 1er janvier 2019 (jusqu’à nouvel ordre puisque le Tribunal Administratif est toujours saisi de deux recours pour annuler la délibération suicidaire de décembre 2018).

Dans le même temps la newsletter hebdomadaire de « Ville de Fourqueux » – qui paraissait jusqu’à présent très régulièrement tous les jeudis en fin de journée – ne tombe plus depuis deux semaines dans notre boîte de courriel. Il faut dire qu’elle manquait singulièrement d’intérêt depuis déjà quelques mois, relayant beaucoup d’informations hors sujet faute d’événements notables concernant notre village.

On peut regretter au passage que, contrairement à la promesse faite, le quartier de Fourqueux n’ait pas été véritablement associé à l’Estival 2019 de Saint-Germain-en-Laye (exception faite de la prestation du chanteur Alain Schneider pour les enfants de l’école). Encore un rendez-vous raté !

… et une partie du voile qui tombe sur les mirages construits pour essayer de justifier la fusion dont les habitants de Fourqueux ne voulaient pas !

Les temps forts du conseil municipal en vidéo (1)

Décidément on ne comprend pas bien l’agenda municipal. Le conseil communal de Fourqueux devait être installé au plus tard en mai ou juin. Ce devait être une instance de proposition et de concertation réunissant les élus de Fourqueux en séance publique avec ordre du jour et publicité des débats. Tout cela était bien inscrit dans les chartes du projet de fusion mais n’a jamais été mis en oeuvre. Pas très utile peut-être mais c’était un argument avancé pour contourner le référendum local citoyen qui lui allait de soi, même s’il n’était pas imposé aux décideurs de circonstance (et non mandatés pour cela) : Arnaud Péricard et Daniel Level.

C’était aussi une opportunité de créer un nouvel élan citoyen après l’épreuve de la fusion forcée au 1er janvier 2019. Nous aurions pu imaginer un conseil communal laissant place à une participation citoyenne innovante avec un échange avec le public et des débats constructifs. Attendue aussi, l’installation de commissions avec participation citoyenne et budgets participatifs au niveau de la commune déléguée.

Or il se trouve que, non seulement cet engagement n’a pas été honoré à ce jour et ne le sera certainement pas dans les prochains mois, mais la mairie de Saint-Germain-en-Laye commune nouvelle accélère la fusion en faisant brutalement converger la fiscalité des deux communes réunies. Lire la suite « Les temps forts du conseil municipal en vidéo (1) »

Le projet Domnis « Jardins » mis au placard

Comme il s’y était engagé, Arnaud Péricard, maire de Saint-Germain-en-Laye commune nouvelle, s’est rendu allée des Jardins en fin de journée le lundi 9 septembre pour rencontrer les riverains du projet de logements 100% sociaux Domnis envisagé dans ce quartier 100% pavillonnaire. Il a également rencontré le vendredi 13 septembre en mairie le bureau de l’association constituée par les riverains. Lors de ces rencontres et échanges, le maire de Saint-Germain a reconnu que ce projet n’était absolument pas adapté à la configuration du quartier (surdensification, absence d’aire de jeux, projet architectural inepte,…) et il a été même surpris de l’étroitesse du chemin d’accès aux éventuels logements sociaux depuis la rue. Ce point avait été souligné lors des deux réunions de présentation du projet Domnis auxquelles avaient été conviés les riverains en mai et juillet derniers. Lire la suite « Le projet Domnis « Jardins » mis au placard »

La fusion fiscale entre Saint-Germain et Fourqueux dès 2020 !

Ce sera certainement l’un des temps forts du Conseil municipal de Saint-Germain commune nouvelle de ce jeudi 26 septembre (21h, salle multimédia de l’hôtel de ville de Saint-Germain-en-Laye). Pourtant rien ne pressait puisque les communes nouvelles ont jusqu’à 12 ans pour, à petits pas, faire converger les taux anciennement appliqués dans les communes historiques.

A Saint-Germain ce sera dès le 1er janvier 2020, un an seulement après la fusion. Comme s’il fallait vite mettre la commune nouvelle sous cloche et compliquer un possible divorce (deux recours auprès du tribunal administratif sont actuellement instruits). Alors que par ailleurs la charte de gouvernance n’est, elle, toujours pas respectée puisque les conseils communaux prévus dans chacune des communes historiques ne sont toujours pas installés 10 mois après la fusion !

Qui va y gagner ? Qui va y perdre ?

La mesure la plus importante porte sur la taxe foncière payée donc par les propriétaires. Le taux de 12,50% en vigueur à Fourqueux pour les propriétés bâties sera ramené au niveau de celui de Saint-Germain soit 9,97%. Idem pour les propriétés non bâties avec un taux qui passe de 103,68% (sic) à 41,03%. On va sabrer le Champagne ce week-end au club-house du golf de Fourqueux ! Lire la suite « La fusion fiscale entre Saint-Germain et Fourqueux dès 2020 ! »