Saint-Germain-en-Laye parmi les villes les plus exposées aux ondes radioélectriques ?

Nous reproduisons ci-dessous, avec l’autorisation de son auteur, l’article très documenté, publié le 9 décembre 2020 par Fourqueux Cab sur le groupe Facebook « Tu sais que tu viens de Fourqueux…« 

LA COMMUNE NOUVELLE DE ST GERMAIN EN LAYE DEVRAIT-ELLE ETRE CLASSÉE PARMI LES VILLES LES PLUS EXPOSÉES AUX ONDES RADIOÉLECTRIQUES ?
8.31 V/m À ST GERMAIN EN LAYE ET 5.30 V/M
À FOURQUEUX(EN LIMITE DE MAREIL-MARLY)
CELA INTERPELLE…

Ces chiffres correspondent aux mesures de l’exposition du public aux ondes radioélectriques en volts par mètre (V/m) relevées ou prévues sur le territoire de la commune nouvelle !

8.31 V/M – EN QUOI CETTE MESURE POSE QUESTION ?

La première mesure 8.31 Cartoradio – ANFR est celle qui a été relevée par l’ANFR (Agence nationale des fréquences), le 9 mars 2020 à 10h49 au 111 rue Léon Désoyer soit à 100 m du lycée Poquelin, à proximité de nombreuses crèches et établissements de santé et concerne les antennes installées sur le château d’eau.
Elle classe ces antennes relais en point atypique, puisque supérieur à 6 V/m

Au total, 29 points atypiques (dépassant la norme 6V/m) ont été identifiés (en France) en 2019, soit 0,8 % des lieux mesurés, selon l’ANFR.

Ce résultat place la ville de Saint Germain en Laye en tête de peloton. Classement dont nous aimerions nous passer puisque cette antenne est située au-dessus de la tête de nos enfants, de l’hôpital, de la clinique et de la maternité.

Que faire pour que ce point « atypique » soit supprimé le plus tôt possible :

Si un grand nombre d’habitants dépose une demande de mesure (démarche gratuite, détaillée ci-dessous), la mairie prendra peut-être cette situation au sérieux et interviendra auprès des opérateurs pour protéger les habitants.

Toute personne située à proximité ou à distance d’une antenne peut faire mesurer l’exposition aux ondes électromagnétiques aussi bien dans les locaux d’habitation que dans des lieux accessibles au public (parcs, commerces, établissement recevant du public…). Cette démarche est gratuite et peut être réalisée à l’extérieur de votre domicile.

La personne qui souhaite faire réaliser une mesure remplit un formulaire de demande sur le site mesures.anfr.fr ou le télécharge sur www.service-public.fr.

Elle doit impérativement faire signer ce formulaire par un organisme habilité par le décret n° 2013-1162 du 14 décembre 2013 : collectivités locales (communes, groupements de communes…), agences régionales de santé, certaines associations agréées par le ministère de l’environnement ou le ministère de la santé… La demande est donc a adresser à la mairie de Saint Germain en Laye pour les habitants de la commune nouvelle.

Elle transmet ensuite la demande à l’ANFR qui dépêche un laboratoire accrédité et indépendant pour réaliser la mesure.

ANFR – Demande de mesure

5.30 V/M – EN QUOI CETTE MESURE POSE-T-ELLE ÉGALEMENT QUESTION ?

La deuxième mesure 5.30 (figurant sur le DIM remis à la mairie par ORANGE) est celle qui est annoncée par l’opérateur (il s’agit de la mesure estimée, au niveau de la crèche). 6 antennes pour lesquelles ORANGE a obtenu l’autorisation du service urbanisme de St Germain en Laye et qui seront installées début mars 2021 à Fourqueux en limite de Mareil-Marly.

Ces 6 antennes vont être déployées à 60 m d’une crèche, à 250 m d’une école élémentaire, 300 m d’une école maternelle, 250 m d’une aire de jeux (Mareil-Marly), au-dessus d’un cabinet médical, etc….

Sur le site ANFR, on trouve cette information :
Peut-on autoriser l’implantation d’une antenne relais à proximité d’habitations ?

Le décret du 3 mai 2002 qui est la référence réglementaire applicable en la matière, ne prévoit pas de distance minimale à respecter entre un émetteur et des habitations ou autres lieux publics. L’article 5 du décret demande seulement lorsque l’on est dans un rayon de 100m d’établissements scolaires, crèches ou établissements de soins, d’assurer une exposition aussi faible que possible de ces établissements tout en préservant la qualité de la réception.

Donc 5.30 V/m, en dehors du fait que l’on se trouve en limite de point atypique (6 V/m) est nettement supérieur au niveau qui est généralement constaté dans une limite de 100 m. Pour info, la Mairie de Paris a signé mars 2017, une charte avec les opérateurs, préconisant que les valeurs d’exposition ne peuvent dépasser 5 V/M sur l’ensemble de son territoire et a mis en place un « observatoire des ondes ». De plus, l’on relève sur le site de la Mairie de Paris, que toutes les demandes des opérateurs sont en ligne (transparence) et qu’aucune mesure ne dépasse 2V/m dans un rayon de 100 m et 1V/m si un établissement « particulier » se situe dans ce rayon. Alors pourquoi 5.30 à proximité de la crèche « Libellule » de Fourqueux et quelle sera la mesure au niveau de l’école élémentaire située à moins de 250 m ?

Concernant ces 6 antennes, un recours contentieux va être déposé au Tribunal Administratif par des riverains pour non-respect du PLU. Malheureusement, cette action n’empêchera pas l’installation de ces antennes et leur fonctionnement. Il faudra donc attendre plusieurs mois pour obtenir un éventuel, mais très probable, retrait de celles-ci, puisque contrairement à ce qu’affirme la mairie (Conseil Municipal du 26/11/2020), le PLU de Fourqueux a bel et bien été enfreint. Ce sont donc nos chérubins qui recevront pendant de nombreux mois des ondes qui à l’avenir pourront engendrer de graves problèmes de santé. C’est inacceptable !

Seul le dépôt d’un référé pourrait empêcher l’installation de ces antennes mais cela nécessite des fonds importants (1 collecte est en cours) stopantennes.fourqueux@gmail.com

Selon l’étude de l’exposition du public aux ondes radioélectriques, réalisée par l’ANFR en 2019, (78% des niveaux d’exposition sont inférieurs à 1 V/m et environ 1% des niveaux mesurés dépassent la valeur de 6 V/m).

Selon l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales) : Déploiement de la 5G en France et dans le monde / Aspects techniques et sanitaires (septembre 2020) – Effets sur la santé des radiofréquences et de la 5G (extrait) :

« Il n’a pas été mis en évidence d’effets avérés chez les enfants sans que l’on puisse exclure la possibilité d’effets cognitifs. »

EST-CE SUFFISANT POUR APPLIQUER LE PRINCIPE DE PRÉCAUTION ?

Les organismes ANFR (Agence nationale des fréquences) et IGAS (Inspection générale des affaires sociales) ont été mentionnées lors du dernier Conseil Municipal comme référence. Ce sont donc des organismes sérieux aux yeux de nos élus.

Le déploiement de la 5G semble irréversible, il ne s’agit pas d’être pour ou contre mais de respecter le citoyen et d’appliquer le principe de précaution plus particulièrement envers les enfants.

La démocratie n’est pas un vain mot utilisé par nos élus à tout va. Cela doit correspondre à des faits.
Créer, voire multiplier des comités lambda où des citoyens « désignés » par les élus sont censés pouvoir donner un avis sur des « sujets sélectionnés » par les élus eux-mêmes, n’est que de la poudre aux yeux et n’a aucun intérêt !

L’installation de ces 6 antennes sans AUCUNE COMMUNICATION DE LA MAIRIE et TOUJOURS DANS UN SILENCE TOTAL (comme sur d’autres sujets concernant particulièrement Fourqueux) est une situation qui devient INSUPPORTABLE !

POUVONS-NOUS SAVOIR S’IL Y A D’AUTRES PROJETS D’INSTALLATION D’ANTENNES SUR NOTRE TERRITOIRE ?
POURQUOI UN TEL DÉSINTÉRÊT DE LA COMMUNE SUR UN SUJET QUI CONCERNE DIRECTEMENT LA SANTÉ ?

Dans tous les cas, on ne doit pas jouer avec la santé de nos enfants pour des intérêts quelconques, le principe de précaution se doit d’être appliqué en dehors de toute étude probante sur l’innocuité de ces ondes sur la santé et sur notre environnement.

LA TRANSPARENCE TOTALE ET LA CONCERTATION AVEC LES HABITANTS DOIVENT ÊTRE DE MISE.

Alors oui, peut être que le déploiement de la 5G est indispensable mais pas au détriment des citoyens et de leur environnement.

stopantennes.fourqueux@gmail.com (1 collecte a été mise en place pour collecter les fonds nécessaires afin de couvrir les frais de procédure qui vont être engagés) Stop Antennes Fourqueux (paypal.me)

Sources :