Arnaud Péricard confirme sa candidature

Mercredi 22 janvier lors d’une conférence de presse retransmise en « Facebook Live » Arnaud Péricard a annoncé qu’il est bien candidat pour briguer la mairie de Saint-Germain-en-Laye commune nouvelle lors des élections municipales des 15 et 22 mars prochain. Le maire sortant, élu par le conseil municipal de Saint-Germain suite au décès d’Emmanuel Lamy en 2017, affronte donc désormais la légitimité des urnes. Il est le 4ème candidat déclaré après Alexandre Grevet (voir ici et ici), Keyne Richard (ici) et Agnès Cerighelli (ici). Insistant sur le caractère apolitique de sa candidature (à 1:50) il a cependant, dans sa conférence de presse, excusé l’absence de Natalia Pouzyreff (député LREM de la circonscription) et souligné la présence à ses côtés de soutiens Les Républicains (LR), La République en Marche (LREM) et du mouvement Libres de Valérie Pécresse représenté par Daniel Level (à 6:30). Arnaud Péricard est également soutenu par le parti Agir (Franck Riester) et par l’association d’élus Génération Terrain (dont il est le vice-président).

Dans sa lettre de candidature, la commune nouvelle figure au rang des grandes réalisations du dernier mandat. « La mise en place de la Commune Nouvelle avec Fourqueux est une réponse aux enjeux de demain afin de garantir, dans le respect des identités, un fort niveau de service public pour nos administrés. »

Il y a toujours des « anti »

Ainsi lors de la conférence de presse la première question (à 15:30) a porté sur la commune nouvelle. « Il y a toujours des « anti », à nous de les convaincre ! » admet Arnaud Péricard. « Les Foulqueusiens seront bien présents sur ma liste peut-être même un peu au-delà de la simple arithmétique. » Bien sûr pas de représentants du camp des « anti fusion forcée » sur la liste d’Arnaud Péricard. Il semblerait en effet que si 6 Fourqueusiens figurent en position éligible sur la liste et qu’ils soient, malheureusement, sans doute tous issus de l’ancienne majorité VFE. Une tentative de rassembler toutes les sensibilités fourqueusiennes a échoué. Ce rassemblement était en réalité impossible après des mois d’exclusion de l’opposition dans les processus de décision et de mépris de l’avis de la majorité des électeurs clairement exprimé via consultation citoyenne puis pétition.

L’extension de la commune nouvelle reste plus que jamais à l’ordre du jour. Car manifestement Arnaud Péricard ne s’en tiendra pas là. « Mais il faut une adhésion large au niveau de la commune » a-t-il insisté. Aurait-il tiré les leçons de la fusion brutale imposée à Fourqueux contre l’avis des habitants pourtant interrogés ? Cela signifie-t-il qu’il serait partisan désormais d’un référendum ?

Quelques regrets évoqués de temps à autre ne l’empêchent pas de conserver Daniel Level comme maire de la commune délégué de Fourqueux, maire-adjoint de droit de la commune nouvelle et sans doute en position n°3 sur la liste de ses candidats, voire n°2 pour ce qui est de la liste des conseillers communautaires !

Vous pouvez retrouver ci-dessous l’essentiel (35 premières minutes) de la conférence de presse de mercredi (+ lien vers le replay intégral sur Facebook).

N.B. : Comme mentionné dans l’agenda citoyen de notre site, une réunion publique est prévue à L’Espace Pierre Delanoë de Fourqueux le jeudi 6 février à 20h00.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.