« Une communication à sens unique… Circulez, y’a rien à voir, vous n’y comprendriez rien ! »

Lettre ouverte à Daniel Level, maire de Fourqueux

Monsieur le Maire

Vous avez écrit être triste parce que vous craignez que le projet portant sur le quartier du Bel Air « … va le rendre plus joli que la place de la Grille à Fourqueux« … Eh bien, Monsieur le Maire, voilà que vous rejoignez, pour des motifs évidemment bien éloignés des nôtres, tous ces fourqueusiens… « de plus de 61 ans » qui sont également bien tristes.

En effet, souvenez-vous, il y a 20 ans et plus… tous ces anciens qui vous ont accueilli, qui ont grimpé à vos côtés, pour eux l’échelle de l’amitié, pensaient-ils, et pour vous celle du succès politique. On y a cru et comment aurait-il pu en être autrement, puisque vous n’hésitiez pas, à aller vous-même leur porter leur colis de Noël, à vous rendre chez eux et partager le verre de l’amitié ; ils n’ hésitaient pas à aller faire le tour de Fourqueux pour déposer dans les boîtes aux lettres les tracts de vos campagnes municipales ou départementales, vous accordant leur totale confiance. Ils ont ouvert les portes de leur village, ils ont accueilli avec bonheur des centaines de nouveaux fourqueusiens, ils ne se sont jamais rebellés.

Puis, peu à peu, les objectifs de la municipalité que vous représentez ont tordu le cou à ce faux-semblant d’amitié. Et aujourd’hui, vous êtes prêt à céder leurs racines, sans qu’ils aient le droit de s’exprimer, d’en apprendre plus afin de comprendre et, pourquoi pas, adhérer à un projet, comme ils l’ont déjà fait des dizaines d’années avant que vous n’arriviez. Ignorant leur demande qui rejoint celle de très nombreux fourqueusiens, vous persistez dans votre décision ; dans la présentation, très manipulée, que vous faites des résultats de la consultation du 30 septembre, vous nous « sectorisez » et d’aucuns d’ajouter que nous sommes des réfractaires, réticents au changement, non représentatifs (aujourd’hui, vous oubliez hier……) car les plus jeunes…  silencieux… « sont d’accord avec nous, nous font confiance« … dites-vous.

Eh bien, aujourd’hui tous ceux qui s’expriment et qui sont en grand nombre ne vous font plus confiance : Aucune réponse fondée, étayée, n’a été faite aux nombreuses interrogations comme par exemple :

► Pourquoi refuser de reporter au prochain mandat une étude partagée, voire étendue ? S’il est vrai que dans l’année précédant des élections municipales -soit à partir de mars 2019- aucune fusion ne peut être réalisée, en revanche dès après mars 2020 aucune loi n’interdit de travailler sur un projet de fusion qui pourrait être mis en place peut-être à partir de 2021. Ce projet de fusion, dans lequel d’ailleurs Fourqueux à l’époque n’était pas intégré, date de plusieurs années; personne ne pourra croire que deux années de plus vont mettre Fourqueux en péril.

Qu’avez-vous répondu à ce fourqueusien qui émettait plusieurs propositions dont celle d’anticiper des élections ? Vous avez le droit de répondre non mais le devoir d’y ajouter le pourquoi, car chaque décision, dans n’importe quelle situation, est toujours assortie de justifications.

Péril en la demeure dites-vous, car il faudra augmenter les impôts de 15%… Pourtant, la municipalité se flatte d’être bien gérée et nous le croyons. Ah, oui, le désengagement de l’État ? On le sait depuis des années. Nous ne doutons pas qu’en bon gestionnaire, la municipalité s’y est préparée… comptabilité analytique, analyse des coûts par poste etc… Si augmentation des impôts, cela se prévoit, se planifie dans le temps à juste raison; ce ne doit pas devenir un outil de propagande, que vous brandissez comme une arme.

Depuis décembre 2017, lors du Conseil Municipal au cours duquel fut présenté pour la première fois – sans aucune avant-première qui aurait permis de comprendre les tenants et aboutissants – ce projet de fusion à 4 communes… puis tout au long des mois parcourus jusqu’au dernier Conseil Municipal du 1er octobre… en passant par des documents à sens unique diffusés par la municipalité, vos semblants de concertation n’ont jamais permis un réel dialogue avec vos administrés. Circulez, y’a rien à voir, vous n’y comprendriez rien ! Voilà ce que les non-réponses, les contre-vérités, les attitudes des uns et des autres engagés dans ce projet de fusion ont donné à penser. Information a été confondue avec communication… jusqu’au bouquet final le 1er octobre lorsque nous avons été confrontés à un déni de démocratie violent, inacceptable, y compris auprès de votre propre majorité à qui vous avez refusé de donner la parole comme cela vous fut proposé par NEF. Si vous aviez agi de cette manière en entreprise, vous auriez eu à faire face à des grèves et à des mouvements qui vous auraient obligé à répondre aux attentes des salariés. Ne vous étonnez donc pas si les fourqueusiens, dont le nombre augmente sans cesse – et dont de nombreux jeunes de « – de 61 ans « – se manifestent pour se faire entendre et exiger de vraies réponses.

Vous voulez nous faire croire que la vie sera belle dans la nouvelle communauté et que nous serons préservés; comment osez-vous prétendre une chose pareille alors que chacun peut lire (oui, nous savons aussi lire!) que dans le nouveau conseil municipal, Fourqueux ne sera représenté que par 4 ou 5 élus sur un total de 49 ! C’est un peu comme l’opposition aujourd’hui à Fourqueux qui a le droit de parler (et encore …) qui ne représente que 6 voix sur 27 et n’a aucun pouvoir comme on a pu le constater particulièrement lors du Conseil Municipal du 1er octobre. C’est donc Saint-Germain-en-Laye, la nouvelle commune dans son intégralité qui décidera pour nous. C’eut peut-être été jouable lorsque nous étions à 4 communes mais aujourd’hui, Fourqueux est seul.

Quant au Maire Délégué ou les diverses commissions indiquées dans le projet de gouvernance, ils n’auront qu’une voix consultative, devront remonter les informations, formuler des avis mais en aucun cas décider.

Vous utilisez les sous des fourqueusiens pour promouvoir votre projet, projet qui ne figurait pas dans votre programme, pour lequel vous n’avez pas été élu, accepté de moins en moins par les fourqueusiens; ce serait équitable qu’une somme correspondant à celle utilisée pour la diffusion des documents ‘pro- fusion ‘ soit allouée pour la diffusion de documents présentant l’autre facette !!! … Non, ne vous donnez pas cette peine, nous utiliserons nos deniers personnels…
….
Vous rendez-vous compte que votre obstination, votre refus de dialogue, l’utilisation très controversée, voire tronquée, des consultations via internet ou par vote le 30 septembre (pouvez-vous me dire d’ailleurs pourquoi la présentation et l’utilisation des données de ces deux consultations n’est pas la même ?) ne font qu’augmenter le mécontentement de nombreux fourqueusiens. Votre attitude est depuis le début inchangée hélas : refus de concertation, d’écoute, informations tronquées, partielles, chiffres manipulés, déni de démocratie et vous voudriez qu’on vous fasse confiance en vous laissant, sans aucune autre alternative, les clefs de Fourqueux ? Vous nous entendez mais vous ne nous écoutez pas; personnellement – et je ne suis pas seule – j’irai jusqu’au bout pour tenter de vous faire comprendre que vous devez surseoir à ce projet .

Je vous en prie, écoutez-nous; vous nous entendez bien sûr mais vous n’écoutez pas et c’est bien là ce qui est grave. Quel que soit le nombre de personnes qui auront signé la pétition – nécessaire pour tenter de faire entendre une voix que vous refusez d’écouter – il y en aura suffisamment pour diviser les fourqueusiens dans un combat, une bataille que vous pourriez éviter et qui conduira à des lendemains difficiles pour tous. S’il vous plaît…..

Recevez Monsieur le Maire mes sincères salutations
Monique GROUT

1 commentaire sur “« Une communication à sens unique… Circulez, y’a rien à voir, vous n’y comprendriez rien ! »

  1. Bravo pour votre lettre ouverte au maire de Fourqueux. Je n’aurais pas dit mieux. J’habite le village de Fourqueux depuis 10 ans et je n’ai pas souvenir d’un tel mouvement de solidarité. En même temps, ça fait plaisir de voir que devant un tel déni de démocratie, les Foulquesiens se mobilisent pour y faire face. En espérant que les autres membres du conseil municipal entendent aussi ce que devrait entendre l’actuel maire de Fourqueux.

    Olivier CLERT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.