Premier Conseil municipal de la Commune nouvelle pas tout à fait tranquille

Beau décor que cette salle multimédia de l’hôtel de ville de Saint-Germain-en-Laye mais pour une bien triste soirée. Celle de l’installation du Conseil municipal de la Commune nouvelle regroupant Saint-Germain et Fourqueux. Nous étions assez nombreux dans le public avec un peu le même sentiment mêlé. Nous devions participer à cette étape importante de la première réunion à 70 élus (43 de Saint-Germain + 27 de Fourqueux) qui marque la naissance de notre nouvelle collectivité locale de proximité mais c’est au prix d’un déni de démocratie, le coup de force de deux maires, et d’un bilan très lourd de ressentiments et de dissensions, parfois au sein d’une même famille, dans le village devenu quartier.

Arnaud Péricard a été élu sans surprise par 60 voix sur 70 maire de la Commune nouvelle de Saint-Germain-en-Laye. 15 adjoints ont été élus dont 2 issus de Fourqueux : Bernard Ophèle, chargé de la coordination des actions de la Commune nouvelle, et Elisabeth Guyard, chargée des ressources humaines et de la commande publique. Daniel Level est lui aussi adjoint en plus des 15, mais de droit, en tant qu’ancien maire de Fourqueux, sans délégation particulière. Parmi les 10 conseillers « délégués » de la Commune nouvelle, 2 sont des élus de Fourqueux : Mark Venus (délégué à la transition énergétique et aux contrats complexes) et Nathalie Lesueur (déléguée au handicap et à l’inclusion).

La surprise de ce premier et très long Conseil municipal est venue de l’élection des conseillers communautaires. Le préfet a admis que Saint-Germain-en-Laye et Fourqueux pourraient conserver leurs sièges de conseillers communautaires, soit 10 + 2. Mais cela ne veut pas dire que les 12 conseillers sortants seraient reconduits. Il a fallu procéder à une élection à bulletin secret au scrutin de liste à un tour avec répartition des sièges à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne un peu comme lors des élections municipales.

A Saint-Germain les 10 conseillers communautaires sortants ne sont pas tous issus du groupe majoritaire puisqu’y figure Anne Gommier (opposition de droite) et Pascal Lévêque (opposition de gauche). Ce dernier n’a pas été élu en 2014 mais récemment par le Conseil municipal sur proposition de Arnaud Péricard suite au décès d’Emmanuel Lamy en juin 2017.

A l’occasion de la fusion à 43 + 27, Arnaud Péricard n’a pas cru devoir prendre en compte le groupe d’opposition de Fourqueux (NEF) pourtant désormais le plus important en nombre de conseillers (6). Il aurait été logique qu’il propose une liste de 12 aussi représentative des différents groupes majoritaires et minoritaires que dans la situation précédente. C’est assez incroyable et le premier incident notable dans la mise en place de la Commune nouvelle.

NEF n’ayant reçu aucune proposition pour s’intégrer à une liste de consensus avec par exemple 1 siège (contre 2 pour l’ancienne majorité de Fourqueux) au sein des 12, le groupe a décidé de présenter sa propre liste. Donc nous avions ce lundi soir pour désigner les 12 conseillers communautaires devant représenter la Commune nouvelle 2 listes en présence :

► Celle dite d’Union menée par Arnaud Péricard et réunissant tous les conseillers sortants de Saint-Germain et de Fourqueux avec Daniel Level en 2ème position et Elisabeth Guyard en 6ème ou 7ème, Anne Gommier et Pascal Lévêque étant repoussés en 11ème et 12ème position.

► Celle de NEF limitée à 4 : Brigitte Lesgourgues, Yann Morvan, Sophie Perinetti  et Matthieu Cadot.

Résultat du vote à bulletin secret : 69 suffrages exprimés et 1 abstention. 62 voix pour la liste dite d’Union et 7 voix pour NEF. Brigitte Lesgourgues est élue (les 6 voix de NEF lui auraient suffi) et Pascal Lévêque fait les frais de l’opération. Si jamais NEF avait obtenu 9 voix c’était un 2ème siège qui lui revenait et également Anne Gommier qui perdait son siège de conseillère communautaire. On a frôlé déjà une crise municipale avec d’ailleurs une longue suspension de séance avant ce vote. La belle assemblée à 70 élus risque de ne pas être si docile que cela dans les prochains mois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.