Notre lettre au Père Noël

Noël approche tout doucement et si vous ne l’avez pas encore fait, il est grand temps d’écrire votre lettre au Père Noël et c’est d’ailleurs le conseil que vient de publier la page Facebook de Fourqueux.

Nous avons donc immédiatement pris notre plus belle plume pour écrire notre lettre au Père Noël.

« Cher Père Noël,

Cette année j’ai été très sage et j’ai fait tout bien comme il faut. Surtout ces 3 derniers mois. J’ai essayé d’être aussi un bon élève et un bon citoyen comme me l’enseignent mes parents et mes professeurs. J’ai été gentil avec les gens. J’ai scrupuleusement payé mes impôts. J’ai fait mes devoirs en allant aux 2 réunions publiques de la Mairie pour essayer de comprendre ce projet de « Commune Nouvelle ». Au début cela semblait assez clair : 4 communes voulaient étudier un rapprochement. Mais ensuite je n’ai pas tout compris. Semaine après semaine au lieu d’être clair cela devenait flou. Il n’y avait plus que 3 communes, puis plus que 2 communes ! Pourquoi mes copains de Mareil et L’Étang ne voulaient plus se rapprocher et jouer avec nous ?

En fait j’ai fini par comprendre que sous couvert de rationalisation et d’économies (papa et maman ont dû m’expliquer ce que c’était) on proposait juste de faire disparaître notre beau village au sein d’une commune urbaine 10 fois plus importante que nous. Bref, nous pourrions jouer ensemble, mais les règles du jeu seraient décidées par le grand Germain. Pas besoin d’être adulte pour comprendre cela car il y avait plein de belles phrases prononcées par des personnes qui m’invitaient à les suivre en promettant des bonbons. Heureusement que papa et maman m’ont toujours mis en garde contre ces tentations bâties sur de vagues promesses.

Alors j’ai continué mon parcours de citoyen en allant mettre un bulletin dans l’urne du Père Level (on aurait dû me dire que ce n’était pas toi !) et comme de nombreux copains citoyens j’ai eu la satisfaction de voir que nous étions une majorité à défendre nos biens communs : notre village et la démocratie.

Pas de chance ! Le Père Level et ses petits lutins nous préparaient un mauvais tour puisque, dès le lendemain, ils décidaient d’ignorer notre démarche citoyenne… !

Nous avons cru qu’ils n’avaient pas eu les bons chiffres ou qu’ils n’arrivaient pas à les lire, alors dans notre élan citoyen nous avons décidé de faire une pétition…. et encore plus que pour la consultation citoyenne, les copains, les voisins, les connaissances ont fait leur devoir en signant en masse la demande pour un référendum ou un report de cette fusion après les élections de 2020. Mais encore une fois, le Père Level et ses petits lutins ont été sourds et aveugles… à notre message.

C’est pourquoi, Père Noël, je prends le temps de t’écrire cette longue lettre afin que tu arrêtes d’utiliser des sous-traitants incapables de nous comprendre.

Mon vœu le plus cher pour ce Noël 2018 c’est que notre village retrouve sa liberté et sa douce ambiance qui est gâchée depuis trop longtemps.

Voilà cher Père Noël. Je sais que je peux compter sur toi car tu es juste et que tu refuses l’arrogance des grandes personnes.

Merci pour toute ton aide.

Je t’embrasse… il me tarde tant que le jour se lève ! »

2 commentaires sur “Notre lettre au Père Noël

  1. Je vais transmettre ta lettre à Saint Nicolas : il connait bien le Pèr’ Icard. Ainsi il pourra peut-être exaucer nos vœux citoyens. Tu sais, ça va être difficile, même si c’est un homme poli… et il a des tiques. Des tiques à l’encontre de la démocratie et ne semble pas toucher par l’élan de cette démocratie fourqueusienne que tu chéries tant.

    Je souhaite un excellent saint Nicolas avec beaucoup de chocolat et n’oublie pas de décompter avec ton calendrier de l’Avent et j’espère que le chocolat n’aura pas un goût amer au 31 décembre 2018.

  2. Conception française de la démocratie: « Quand le peuple vote mal, il faut changer le peuple  » ( cf. Le Non au referendum du 29 mai 2005 sur le projet de traité constitutionnel européen).
    Rien à voir avec la conception anglaise ( cf. Le vote du peuple sur le Brexit).

    CQFD !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.