Dans la presse : Le Parisien annonce le revote à Fourqueux

Le Parisien annonce ce mercredi soir sur son site internet la nouvelle délibération prévue le lundi 17 décembre à Fourqueux sur la commune nouvelle. Article assez complet sur ce prochain épisode non programmé dans le processus de fusion forcée. Daniel Level, maire de Fourqueux, a bien omis le 19 novembre de faire délibérer le Conseil municipal sur le vote à bulletin secret concernant la délibération sur la commune nouvelle. La délibération du 19 novembre dernier doit donc être abandonnée car invalide et une nouvelle délibération avec vote doit donc avoir lieu ce lundi 17 décembre.

Entre temps, donc durant quatre semaines, les signatures à la pétition « NON à la disparition de Fourqueux au 1er janvier 2019 » ont continué à affluer.

Ce que ne rappelle pas Le Parisien c’est que, après compilation des plus de 2500 signatures en ligne et des très nombreuses signatures « papier », nous sommes en mesure de certifier plus de 1550 signatures fourqueusiennes, nombre à rapprocher d’une population d’environ 4000 habitants dont 3198 électeurs inscrits ou 3332 électeurs si l’on intègre les « communautaires » (les habitants de Fourqueux originaires de l’Union européenne).

Les maires de Fourqueux et de Saint-Germain-en-Laye essayent bien de discréditer cette pétition citoyenne en disant qu’elle n’a aucune valeur. Mais nous pouvons affirmer haut et fort que si un référendum local était organisé comme la logique, la raison, le respect des électeurs devaient l’imposer, le résultat serait clair, net et sans aucune ambiguïté : NON à cette fusion opaque et précipitée !

Il est indispensable de se donner du temps pour avoir une véritable étude chiffrée de cette fusion à deux communes, avec concertation et débat public, mais aussi envisager les autres rapprochements. On ne peut raisonnablement décider d’une telle fusion (qui est irréversible) sans s’être donné les moyens et le temps d’une véritable évaluation et d’un vrai débat.

Nos élus doivent être courageux et responsables pour stopper cette fusion car contrairement à ce qu’affirme Daniel Level, la nécessité de cette démarche n’a ni été étayée, ni démontrée. Nos élus peuvent renouer le lien avec la population en renonçant à ce projet hâtif et en s’engageant ensuite à informer complètement électeurs et habitants, sur l’avenir de notre bien commun : notre village… Avec, en point d’orgue bien sûr, une approbation ultime de tout projet par un référendum local, citoyen, respecté et engageant pour nos élus.

Ceci est possible, des communes respectueuses de leurs citoyens l’ont fait, et les Fourqueusiens sont à même de le mettre en œuvre.

L’article du Parisien est ici : Fusion avec-Saint-Germain-en-Laye : Fourqueux a voté… mais doit recommencer

2 commentaires sur “Dans la presse : Le Parisien annonce le revote à Fourqueux

  1. Bonjour
    Est il possible que cette réunion du conseil de lundi prochain puisse se tenir à l’Espace vu le nombre de personnes qu’il y aura a accueillir ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.